• Connexion
L'Islande ne chassera pas de baleine cet été
Publié le 25/07/2019 346 partages

NatureIslande

Twitter Facebook 346 partages

Grande nouvelle dans le milieu marin ! Alors que l'Islande avait déjà annoncé au début du mois de juin l'abandon de la pêche aux rorquals communs, le pays vient de renoncer également à la pêche aux petits rorquals, connus également sous le nom de baleine de Minke.

 

Célèbre pour ses magnifiques paysages gelés et volcaniques, l'Islande est aussi connue pour la chasse à la baleine. Une pratique qui remonterait au XIIe siècle, mais toujours populaire aujourd'hui. Très controversée à l'internationale, la chasse à la baleine fait débat depuis de nombreuses années.

Le point final de ce débat semble se préciser puisque seulement un mois après avoir annoncé la fin de la chasse aux rorquals communs, l'Islande informe que le pays ne chassera pas non plus les petits rorquals à l'été 2019. Une première depuis 17 ans.

 Quelles sont les raisons ?

 Quelles sont les raisons ?
© MyImages - Micha Klootwijk/123RF

On pourrait penser que la chasse à la baleine ait été abandonnée pour des raisons écologiques et pour le bien-être animal, mais les raisons sont plutôt économiques.

Début juin, c'est l'entreprise Hvalur hf qui explique ne pas avoir obtenu à temps les permis de chasse, délivrés par le ministère islandais de la Pêche et de l'Agriculture. De ce fait, elle ne peut chasser le rorqual commun. Étant la seule entreprise à harponner ce type de mammifère, aucune chasse de ce type n'aura lieu dans les mers irlandaises.

Quelques jours plus tard, c'est au tour de l'entreprise IP Útgerð ehf d'annoncer l'arrêt de la pêche à la baleine de Minke, du moins pour l'année 2019. À cause de l'agrandissement de la zone côtière interdite de pêche, le PDG, Gunnar Bergmann Jonsson explique à l'AFP : " Nous devons aller plus loin des côtes pour chasser la baleine de Minke et c'est plus coûteux ". Un coût supplémentaire trop élevé comparé à la faible demande dans le pays.

En effet, quelques touristes seulement souhaitent manger de la baleine, plus par curiosité que par envie. D'après une étude, seuls 2 % des Islandais consommeraient de la baleine régulièrement.

En attendant de pouvoir reprendre la chasse à la baleine, les entreprises islandaises vont importer de la viande directement de Norvège, le second pays européen après l'Islande, où cette pratique est encore légale.