• Connexion
L'Islande sacrée le pays européen le plus cher
Publié le 04/08/2019 66 partages

EconomieIslande

Twitter Facebook 66 partages

Vous avez prévu de voyager en Islande cet été ? Sans vouloir vous contrarier, sachez qu'il s'agit du pays européen le plus cher.

 

 
© tomas1111/123RF

Les chiffres ont parlé : d'après les données d'Eurostat, les prix des biens de consommation et des services en Islande étaient de 56% plus élevés que la moyenne européenne en 2018. Transports, restaurants, hôtels, les prix ont effectivement de quoi faire fuir les touristes de l'île ! Et pour cause : une pizza tomate-fromage coûte environ 17 euros, un dîner pour deux dans un restaurant milieu de gamme revient à 85 euros (sans le vin) et on ne parle pas d'une nuit à l'hôtel qui exige de débourser une centaine d'euros au minimum. A côté de ces prix-là, la Suisse et la Norvège sont des destinations très abordables !

Si ces coûts assez exorbitants (sauf le tabac et l'alcool à la rigueur) ont de quoi en décourager plus d'un, il faut savoir que ces derniers néanmoins sont justifiés. Effectivement, les quelques 357 000 Islandais dépendent des biens importés pour la vie quotidienne. Konrad Gudjonsson, chef économiste à la Chambre de commerce d'Islande, explique : «L'Islande est si petite qu'il est très difficile d'obtenir les mêmes économies d'échelle qu'avec des entreprises situées dans des pays 100 fois plus grands».

A cela, il faut ajouter quelques autres données économiques, qui impactent plus ou moins directement sur le coût de la vie. Le salaire médian sur l'île est d'environ 4450 euros (avant impôts) selon l'Institut statistique local, et le smic est à 2376 euros. Les fortes fluctuations de la couronne islandaise en 2016 et 2017 ont aussi favorisé la hausse des prix. Au premier trimestre, l'inflation était de 3,1 %. Et il ne faut pas oublier que la faillite de la compagnie aérienne WOW Air a largement diminué le tourisme au sein de l'île.

Conclusion, si vous envisagez d'économiser au maximum pendant les vacances, optez pour une autre destination, moins dangereuse pour le porte-monnaie. Alors, pourquoi pas les Iles Féroé au Danemark ou tout simplement l'Auvergne et ses beaux volcans ? Cela pourrait être de bonnes alternatives !