• Connexion
L'île de Guadalupe : Le sanctuaire des requins blancs dans le Pacifique Nord
Publié le 13/09/2018

NatureMexique

Twitter Facebook

À 252 km des côtes de la péninsule mexicaine de la Basse-Californie se trouve une île volcanique du nom de Guadalupe. Perdue dans le Pacifique Nord, cette île se trouve être le sanctuaire du plus grand nombre de requins blancs au monde. Territoire de chasse et d'apprentissages pour les bébés requins, elle est une parfaite illustration pour les scientifiques de ce que sont les Grands blancs.

Tout le monde connaît le grand requin blanc, il est l'image même que chacun se fait d'un requin. Il est terrifiant autant que fascinant. Afin d'en découvrir plus sur lui, rendons-nous dans le Pacifique Nord, plus précisément sur l'île de Guadalupe à plus de 250 km des côtes mexicaines. C'est là-bas que l'on retrouve la plus grande concentration de cette espèce de requin sur la planète. L'un des plus grands prédateurs au monde, qui n'a d'adversaires que les orques et les hommes, n'est pas si difficile à observer. Apparu il y a 15 millions d'années, il a eu tout le temps de dégoter le meilleur endroit pour y élire domicile. Bien qu'il soit présent dans tous les océans, il a jeté son dévolu sur les eaux du Pacifique Nord entourant l'île de Guadalupe, à l'ouest du Mexique.

Île de Guadalupe

Île de Guadalupe
© Vlad Ispas/123RF

Après 20 heures de navigation depuis les côtes mexicaines, l'île volcanique de 35 km de long s'étire à l'horizon. Avec son plus haut sommet culminant à 1300 mètres, ce n'est pourtant pas à cette chaîne de montagne insolite en plein coeur de l'océan que nous allons nous intéresser mais à ce qui se trouve à leurs pieds. Sous la surface, c'est un ballet incessant de requins blancs. Plusieurs raisons expliquent leur présence en masse dans ces eaux froides : des colonies d'otaries et d'éléphants de mers, aucun autre prédateur dans le coin et une possibilité d'adapter ses techniques de chasses au courant.

Les dents du Pacifique

Les dents du Pacifique
© Andrea Izzotti/123RF

Une fois dans les eaux translucides du Pacifique Nord, la densité de requins blancs est impressionnante. D'après le professeur Mauricio Hoyos, spécialiste des requins et en biologie de la reproduction, la présence en nombre de ses requins est évidente pour une multitude de raisons : « On pense que les mâles et les juvéniles arrivent en juillet au moment des naissances des otaries de l'île Guadalupe. Ces naissances représentent une source importante de nourriture. Les bébés qui apprennent à nager et à plonger sont une cible idéale pour les jeunes requins.Plus tard, en novembre et en décembre, les éléphants de mer du nord arrivent à Guadalupe pour la mise bas et pour s'accoupler, les requins blancs le savent et les attendent à 300 mètres de la côte, les blessent pour empêcher leur fuite, puis les suivent et dévorent leurs carcasses en surface. »

Cette île est donc un point d'agrégation pour les requins, et une zone de chasse. Or, une étude scientifique américaine de l'Institut des Sciences marines pour la conservation revèle que l'île est aussi le site de reproduction du super-prédateur. Les chercheurs ont équipé quatre femelles requins de balises satellites afin d'observer leurs allées et venues. Après plusieurs années d'observation, ils ont conclu à un cycle migratoire de deux ans divisé en quatre phases. Tout d'abord, les femelles fécondées à Guadalupe s'en vont au milieu du Pacifique pendant environ 15 mois, soit le temps de la gestation. Puis, entre avril et août, elles se dirigent vers les côtes de Basse-Californie où elles donnent naissance aux petits requins. Fin août, elles retournent vers Guadalupe accompagnées de leurs petits. Les femelles y resteront pendant 4 à 5 mois afin de chasser et s'accoupler de nouveau.

Choc frontal

Choc frontal
© Andrea Izzotti/123RF

Fait rare, aucun scientifique présent n'arrivait à comprendre pourquoi le requin blanc de Guadalupe n'attaque pas frontalement les otaries à la surface. Ce n'est que récemment qu'ils ont découvert la raison. Une nouvelle technique de chasse a été mise au point par les Grands blancs. D'après Mauricio : « C'est le seul endroit au monde où les requins blancs chassent en eau profonde. en Afrique du Sud, en Nouvelle-Zélande, en Australie et en Californie, la plupart des attaques se font entre 0 et 20 mètres de profondeur. Ici, Guadalupe est une île isolée au milieu de l'océan entourée de failles très profondes qui partent de la côte et où la visibilité est exceptionnelle. Donc, quand les pinnipèdes rejoignent l'île, pour éviter les requins ils longent le fond pour rejoindre les failles. Ils pensent alors être à l'abri, mais les requins ont compris ce comportement. Ils les attendent dans les grandes profondeurs, ils les blessent à mort et remontent la carcasse. » Intelligent et rusé, ce prédateur préhistorique n'a de cesse d'étonner les plus grands scientifiques tout autour du monde. Les dents de la sagesse.