• Connexion
L'Egypte se lance dans une nouvelle stratégie touristique
Publié le 24/09/2016 , Modifié le 13/10/2017

EconomieEgypte

Twitter Facebook 924 partages

L'Égypte prend un nouveau tournant. Le pays des pharaons veut assurer un développement touristique plus abouti pour relancer son économie. Objectif : utiliser un budget de 70 millions de dollars réparti sur trois ans pour améliorer les infrastructures et la promotion. Explication.

Cette semaine, Paris accueillait à bras ouverts le ministre du Tourisme égyptien, Yehia Rashed. À cette occasion, il a proféré son envie de relancer les touristes Français sur cette destination aux mille facettes. Cependant, ce challenge risque d'être ardu, mais l'Égypte compte bien récupérer le trafic nécessaire pour revaloriser sa destination notamment avec une nouvelle campagne publicitaire. Le lancement de cette campagne publicitaire en province est prévu pour le début du mois d'octobre. Ce spot TV se déclinera en plusieurs catégories et représentera tous les atouts de la destination, à commencer par son attrait culturel, sa population accueillante, ses activités sportives et de bien-être.

Se voulant rassurant et positif, le ministre du Tourisme, Yehia Rashed a insisté sur un point : «L'Égypte est une destination sûre. On peut y voyager. Les mesures de sécurité ont été prises. D'ailleurs, Charm el-Cheikh est plus sûre que Cannes ou Nice ! ». Pour propulser le secteur du tourisme, l'Égypte investira 70 millions de dollars, utilisés sur trois années.

A la reconquête des touristes Français

A la reconquête des touristes Français
© Emanuele Mazzoni / 123RF

En 2015, l'Égypte a accueilli 9 millions de touristes, soit une baisse de 4 % par rapport à l'an dernier (une baisse qui s'explique par les événements récents). Et le grand absent est le touriste français, qui reste encore timoré à l'idée de voyager vers cette destination. Pendant les meilleures périodes de fréquentation, l'Égypte accueillait plus de 600 000 français sur son territoire, aujourd'hui seulement 68 000 ont posé leurs bagages entre janvier et août.

Nous notons une croissance des arrivées en provenance des États-Unis, du Canada, de l'Asie (notamment la Chine et l'Inde), des pays arabes. À noter que le marché touristique égyptien séduit particulièrement les allemands « qui devrait croître à nouveau » assure le Ministre. Au niveau du marché émetteur, la France se positionne actuellement à la 8ème place, derrière la Russie, l'Angleterre et l'Allemagne.

Le touriste Français est friand de la culture égyptienne et des croisières. C'est pourquoi, une des stratégies de l'Office de tourisme d'Égypte sera de renforcer ses produits culturels pour l'Hexagone. Certes les monuments anciens sont omniprésents mais cette destination reste vivante. Des activités culturelles et des visites de lieux incontournables ou insolites seront doublement proposées.

de nouvelles mesures sur le plan aérien

De prime abord, l'Égypte va accentuer les dessertes entre la France et l'Égypte, aussi bien pour les vols charters que pour les vols réguliers. Toujours en pourparlers pour diminuer les taxes notamment, « de nouvelles liaisons seront en place, surtout des contrats en vols directs, comme Lille/Nantes en direction du Louxor » . Selon le ministre de l'Égypte, les compagnies aériennes sont motivées pour ajouter des vols directs dans leurs programmes. « Transavia est très intéressée de revenir en Égypte » précise Yehia Rashed.

Ces nouvelles stratégies pourraient donc remettre l'Égypte sur la bonne voie, et lui permettre d'accroître sa croissance surtout sur le plan du marché français, qui comptait près de 132 000 visiteurs en 2015. La motivation de l'office du tourisme est claire, Yehia Rashed conclut : « nous serons heureux de revoir les touristes français en Egypte ! ».