• Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Guide
    • Vol
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Hôtels
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Easy-EcoComparateur

Publié le 22/02/2021

#Insolite #Australie

L' Australie : 10 phénomènes naturels extraordinaires

Dans cet article

  • Le Morning Glory Clouds
  • Les lacs roses
  • Les aurores australes
  • Bioluminescence de Jervis Bay
  • Les cascades horizontales de Kimberley
  • La migration annuelle des seiches géantes
  • Les Min Min Lights
  • Les empreintes de dinosaures
  • La grande barrière de corail
  • La migration des crabes rouges

L'Australie ne manque pas de curiosités et recèle de sites et phénomènes naturels rares qui en font un des pays les plus extraordinaires au monde. Cette singularité aussi belle qu'intrigante a la capacité d'émerveiller les voyageurs les plus chevronnés. Prêt à en prendre plein les yeux ? Et bien c'est parti !

© Benjamin Goode /123RF

Le Morning Glory Clouds

Dans le golfe de Carpentarie au nord de l'Australie, ces bandes de nuages spectaculaires s'observent entre septembre et octobre de chaque année. Impressionnants, ils s'étendent jusqu'à 1000 km de long pour une hauteur de 1 à 2 km et se déplacent à 40 km/heure. Le Morning Glory Clouds apparaît dans d'autres pays tels que l'Allemagne et la Russie, mais avec une envergure et une fréquence bien moindre.

Comment ce phénomène météorologique s'explique ? La lumière n'a pas été totalement faite sur son apparition. Néanmoins, les scientifiques ont apporté certains éclaircissements. Le taux d'humidité élevé, mélangé à la brise de mer, la pression atmosphérique et la circulation de l'air participeraient à ce phénomène.

Le saviez-vous ? Ces nuages uniques attirent des pilotes cherchant des expériences pleines d'adrénaline en glissant à travers les nuages. Ils ont affirmé que les ondes de gravité que dégagent les nuages persistent entre 4 et 7 jours consécutifs.


Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par DEPT. OF GEOLOGY (GNSC,RAIPUR) (@gnsc_geology)

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Mochileiro Livre (@mochileirolivre)

Les lacs roses

La plus grande concentration de lacs roses se trouve en Australie. L'origine de ce phénomène est dû au taux de salinité élevé des lacs et des algues vertes Dunaliella Salina (les mêmes algues qui rendent les salins d'Aigues Mortes rose).

Le lac Hillier : au centre d'un écrin de verdure près de l'océan, ce lac a une particularité que les scientifiques n'expliquent pas : sa couleur rose bonbon ne change pas, même quand l'eau est prélevée dans un récipient...

Le lac Eyre : c'est le plus grand lac salé d'Australie, il mélange parfois plusieurs nuances, un spectacle époustouflant.

Lac Bumbumga : ce lac est facile d'accès, il se trouve dans le sud de l'Australie à environ 2 heures d'Adélaïde.

Et bien d'autres tels que : le Hutt Lagoon, Lake Hart, Salt Lake, Macdonnell, Pink Lake ...

Le saviez-vous ? Ces lacs ne restent pas toujours roses. La couleur varie du mauve à l'orange et même au gris. Plusieurs phénomènes entrent en ligne de compte : la saison, l'heure, le taux de salinité, etc.


Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Écologie / Info / Découverte (@insta.nt_decouverte)

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par JARROD / AUSTRALIA ???? (@jrodcaptures)

Les aurores australes

Contrairement aux aurores boréales qu'on observe dans l'hémisphère nord, les australes illuminent l'hémisphère sud. Ces nuances de couleurs bleu, jaune, vert, bleu et violet prennent des formes différentes (rideau, couronne, serpentin) tout en restant époustouflantes. Lors d'une nuit très sombre et dégagée, levons les yeux pour admirer ce spectacle céleste, en Tasmanie.

Le saviez-vous ? C'est entre mai et septembre que l'on a le plus de chance de les observer en Patagonie chilienne et argentine, en Nouvelle-Zélande et bien sûr en Australie (Tasmanie).


© Zulkefli Mohd Yusop/123RF

Bioluminescence de Jervis Bay

Baleines, sable blanc et eau cristalline expliquent l'affluence sur la plage de Jervis Bay. Une fois la nuit tombée, elle se montre sous un autre visage tout aussi magnifique. La magie de la nature opère et sa baie s'illumine d'un bleu unique. Cette marée bleue se forme par une réaction chimique d'algues du nom de noctiluca scintillans.

Le saviez-vous ? Ce type de phénomènes est visible sur d'autres plages dans le monde : Mosquito bay à Porto Rico, Toyama bay au Japon, Tamarindo au Costa Rica, l'île de Vaadhoo aux Maldives ...


Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par heaven (@earthnatureparadise)

Les cascades horizontales de Kimberley

Ces cascades de la baie de Talbot à Kimberley ne sont pas des chutes d'eau au vrai sens du terme. Cet écoulement original est créé par deux courants de marées. Lorsque l'eau s'infiltre rapidement et s'accumule dans les gorges étroites, elle finit par s'écouler lentement de l'autre côté du mur aquatique. Ces cascades vont alors jusqu'à 5 mètres de haut et s'observent depuis le ciel ou à bord d'un bateau.

Easy conseil : selon la marée, elles changent de sens (deux fois par jour) et ne s'écoulent pas sous forme de cascades de façon continue. Il vaut mieux se renseigner auprès des centres spécialisés afin de s'organiser en fonction.


© anpastor /123RF

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Go Horizontal Falls (@gohorizontalfalls)

La migration annuelle des seiches géantes

Les seiches géantes (la plus grande espèce de seiches au monde) font partie des espèces animales endémiques qui peuplent l'Australie. Pour se reproduire, elles migrent par milliers vers la partie supérieure du Golf Spencer entre juin et juillet.

Le saviez-vous ? Les seiches ont la capacité de se fondre dans leur environnement. Elles changent de texture et de couleur à souhait afin d'échapper aux prédateurs ou attaquer une proie. Impressionnant non ?

Les Min Min Lights

Ces boules de couleurs flottantes et rapides sont des phénomènes étranges, observés dans l'arrière-pays de l'Australie. Selon les autochtones c'est un signe de mauvais présage ou le témoignage de la protection des ancêtres. Selon les scientifiques ces lumières blanches, vertes, rouges sont dues à l'air froid et chaud qui se rencontre ou simplement la vision des oiseaux ou insectes bioluminescents qui se déplacent.


Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Paranormal Punchers (@paranormalpunchers)

Les empreintes de dinosaures

Faisons un bond dans l'histoire sur un site surnommé "le Jurassic Park australien". Dans cette zone, les paléontologues ont répertorié 21 types différents d'empreintes de dinosaures dont l'une des plus grandes au monde faisant 1,7 de long. Elles appartiennent à un dinosaure de la famille des sauropodes, vivant sur les lieux il y a plus de 130 millions d'années.

Le saviez-vous ? Des empreintes de la même espèce ont été répertoriées en Lozère, certaines atteignaient 1,15 m de long.

La grande barrière de corail

Grande par la taille et par la beauté, elle est la 8e merveille du monde selon certains amoureux de la nature. Tenant le titre du plus grand récif corallien au monde, elle s'étend sur une superficie de 348 000 km2. Ses couleurs éclatantes ainsi que sa faune et sa flore émerveillent le monde entier. Le heart reef, ce cœur de couleur turquoise composé de corail qui se dessine à la surface, rajoute une couche à sa splendeur.

Le saviez-vous ? La barrière de corail est l'un des rares organismes vivants visibles à l'œil nu depuis l'espace.


© Tanya Puntti/123RF

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Eljeg (@el.jeg)

La migration des crabes rouges

Sur l'île Christmas, les crabes migrent chaque année de la forêt jusque sur les plages afin de permettre aux femelles de pondre leurs oeufs au début de la saison des pluies, entre fin octobre et novembre. Afin que cette migration se déroule sans encombre, des dispositions sécuritaires (routes fermées, infrastructures aménagées etc.) sont mises en place chaque année.

Le saviez-vous ? L'île abrite le plus grand crabe terrestre du monde surnommé crabe voleur ou crabe cocotier. Ce nom vient de sa capacité à casser les noix de coco. Il fait jusqu'à un 1 m de largeur, pinces ouvertes.

© SB Stock/123RF