• Connexion
Au Japon, une ville demande aux touristes de ne plus manger en marchant
Publié le 21/05/2019 176 partages

SociétéJapon

Twitter Facebook 176 partages

Dans la ville de Kamakura, située sur la côte est du Japon, un nouvel arrêté municipal prie les touristes de ne pas manger en marchant. Cette pratique est à présent considérée comme un "trouble à l'ordre public".

 

 
© Copyright 2015 Andrey Omelyanchuk / 123rf

Kamakura, est une ville japonaise située sur la côte, non loin de Tokyo. Célèbre pour son immense Bouddha de bronze, elle recèle de temples et attire de nombreux touristes. Depuis quelques jours, face au comportement des touristes jugé impoli, la mairie de Kamakura a décidé demander aux visiteurs de ne plus manger en marchant.

Selon l'arrêté municipal affiché dans les lieux publics, cette pratique s'agirait d'un " trouble de l'ordre public ", qui peut " salir les vêtements d'autres personnes " et dégrader les rues à causes des déchets et des restes. De plus, selon CNN, manger en marchant serait un faux-pas car beaucoup de japonais considèrent qu'il est impoli de manger en marchant, cela ne permet pas d'apprécier la nourriture.

Cependant, aucune pénalité n'a été mise en place. " Nous ne pouvons pas interdire l'acte de manger en marchant. Nous voulons que la rue soit un endroit dans lequel les touristes et les habitants se sentent bien ", a déclaré Norikazu Takahashi, président d'une association locale de commerçants.

Au Japon, de nombreuses autres affiches ont été placardées dans les villes de Kyoto et de Nishiki priant de ne pas manger en marchant. En 2017, la ville de Kyoto avait publié un guide à destination des touristes pour leur apprendre les bonnes manières selon la culture japonaise.

En Italie, des mesures plus sévères avaient été prises. Dans le quartier historique de Florence, il est interdit de consommer de la nourriture débout, pratique punit d'une amende. A Venise et à Vérone une loi avait été votée pour empêcher l'ouverture de nouveaux restaurants de nourriture à emporter.