• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Easy-EcoComparateur
Au Japon, des dizaines de tortues menacées ont disparu d'un zoo
Publié le 01/12/2019

NatureJapon

Twitter Facebook 245 partages

Une soixantaine de tortues provenant d'espèces en danger ont récemment disparu d'un zoo de l'île d'Okinawa, au sud du Japon. Les responsables du parc animalier soupçonnent un vol et craignent que les reptiles n'aient été volés pour être vendus sur le marché noir.

 

 
© Ilya Meriin/123rf

 

Plus de 60 tortues particulièrement menacées ont disparu du Zoo et muséum d'Okinawa. Les 64 reptiles, 15 tortues de feuille de Ryukyu et 49 Cuora flavomarginata, ne mesurent pas plus de 20 centimètres de long et auraient disparu au début du mois de novembre.

"Nous les nourrissons deux fois par semaine et un des gardiens a remarqué que leur nombre avait sensiblement diminué", a déclaré à l'AFP Kozue Ohgimi, un chef de section du Zoo et muséum d'Okinawa. Ces disparitions ont été signalées à la police locale, qui enquête, a précisé le zoo.

Des espèces revendues "à des prix élevés" sur le marché noir

Les responsables du parc soupçonnent un vol et ont constaté que des câbles servant à fixer un filet recouvrant l'enclos des tortues avaient été retirés en plusieurs endroits. "Les filets étaient suffisamment relâchés pour qu'un adulte puisse se faufiler à l'intérieur de la zone" des tortues, a précisé M. Ohgimi.

La direction du zoo craint notamment que les tortues n'aient été volées pour être vendues comme animaux de compagnie sur le marché noir. "Elles se négocient à des prix élevés", a souligné M.Ohgimi.

La feuille de Ryukyu et la Cuora flavomarginata sont sur la liste rouge des espèces menacées de l'Union internationale pour la conservation de la nature et également désignées "trésor national" par l'Agence japonaise des Affaires culturelles, rendant par conséquent leur commerce interdit.