• Connexion
Dans ce pays, on ne trouve aucun moustique
Publié le 26/06/2019

NatureIslande

Twitter Facebook 55 partages

La chaleur fait son grand retour, accompagnée d'un ami qu'on apprécie que très peu durant l'été. J'ai nommé : le moustique ! Ce " mini vampire volant " nous suce le sang durant la nuit pour se nourrir, laissant derrière lui une piqûre qui va nous démanger durant des jours. Mais rassurez-vous, il existe un pays où il n'y a aucun moustique. C'est l'Islande !

 

 
© marcouliana/123RF

C'est l'un des plus gros fléaux de l'été. Il rôde la nuit, tout près de votre lit. Seul un petit sifflement indique sa présence, mais impossible de savoir exactement où il se trouve. Le matin, au réveil, le mal est fait, vous vous démangez frénétiquement la cheville ou le poignet. Le moustique a encore frappé !

Ceux pour qui c'est un véritable calvaire de vivre en cohabitation avec les moustiques dès que les chaleurs reviennent, sachez qu'il existe un pays, où l'on ne trouve aucun moustique. Oui, vous avez bien lu, pas un seul moustique, rien, nada, zéro ! Alors direction l'Islande, le paradis sur Terre en plein été.

 

 
© tomas1111 /123rf

Pays de feu et de glace, l'Islande est la terre promise pour ceux qui fuient ces moustiques aux yeux injectés de sang qui ont pour seul but, d'aspirer le nôtre jusqu'à épuisement. Sans trop exagérer, combien d'entre nous sont déjà devenus fous à force de se gratter une piqûre de moustique ?

Pourquoi il n'y a pas de moustique en Islande ?

Une hypothèse montre que l'Islande ne possède pas de lacs ou d'étangs peu profonds, où les moustiques peuvent pondre leurs œufs. Ce qui empêcherait à l'animal de se reproduire et donc, au fil des siècles, de perdurer dans la nature. Autre hypothèse soutenue dans le Times : le climat du pays connaît trois grandes périodes de gel et de dégel durant l'année. Les moustiques n'ont donc pas le temps de se développer pour vivre durant la période où les températures augmentent.

Il existe pourtant un moustique en Islande. Mais un seul, et il se trouve dans un flacon à l'Institut d'histoire naturelle islandais. C'est un scientifique qui l'a capturé, et depuis, il repose tel un trophée dans une vitrine.

Alors, on se retrouve en Islande ?