• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Easymiles
  • Connexion
Islande : malgré l'autorisation de la chasse dans le pays, aucune baleine tuée en 2019
Publié le 08/02/2020

AnimauxIslande

Twitter Facebook 2129 partages

C'est une très bonne nouvelle ! Les autorités islandaises ont fait part du nombre de cétacées victimes de la chasse à la baleine en 2019, jusque-là légale dans le pays. Si pour l'instant, il n'y a pas de quoi se réjouir, attendez de savoir le nombre ! Aucune baleine n'a été capturée en Islande en 2019.

 

 
© Sasin Tipchai/123rf

En Islande, la chasse à la baleine est de nouveau autorisée depuis 2003 - après une interruption de 14 ans - à condition de respecter les quotas imposés par les autorités. Soit 100 petites baleines de Minke, 100 rorquals communs et 50 rorquals boréaux.

Dans un premier temps, cette chasse a une visée purement scientifique, pour permettre de mieux connaître les habitudes alimentaires de ces animaux. Mais en 2006, le pays élargit les conditions de chasse et délivre alors les premières licences pour une traque commerciale de la baleine.

Mais bonne nouvelle, malgré l'autorisation de la chasse en Islande, le quota de baleines capturées s'élève à... ZÉRO ! À titre de comparaison, en 2018, 151 cétacés avaient été tués pour leur viande. Une progression incroyable en seulement un an.

Dans un article publié dans le journal The Conversation, Joe Roman, biologiste à l'université du Vermont, explique les raisons de cette baisse significative.

Les raisons de ce changement :

Premièrement, les baleiniers eux-mêmes avouent que la chasse à la baleine représente un coût trop onéreux par rapport aux revenus engendrés. Si la viande de baleine rapporte aussi peu, c'est parce qu'il y a de moins en moins de gens qui en consomment. Les Islandais, loin des clichés que peuvent avoir les touristes, ne mangent presque pas, ou plus tout, la viande de ces spécimens.

En parlant du tourisme, l'observation des baleines en Islande est en plein essor et rapporte aujourd'hui plus que le marché de la viande. Le HuffPost rappelle que selon un sondage l'Ifaw, "40% des touristes mangeaient encore de la viande de baleine en 2009 contre 11 % en 2011."

Dernier facteur, la demande des Japonais, qui importaient une grande quantité de viande de baleine en provenance d'Islande, n'est plus si importante.

Tous ces facteurs ont mené à la fin de la chasse à la baleine. Pour l'heure, les autorités islandaises ne souhaitent pas interdire officiellement la chasse, mais il semblerait que ce soit la fin de cette pratique.