• Connexion
Irlande VS Ecosse : comment choisir sa destination ?
Publié le 15/09/2019

CultureIrlande

Twitter Facebook 57 partages

L'Irlande ou l'Écosse ? Autant dire que ce choix cornélien est redoutable. Indissociables et opposés, les deux îles celtes sont souvent comparées et ont des identités culturelles qui se ressemblent. Voici le portrait de deux pays, qui pourra vous aider à trancher pour un voyage à la fois riche culturellement que visuellement splendide avec la nature.

 

 
© upthebanner/123RF

Presque jumelés, l'Écosse et l'Irlande pourraient être de vrais faux jumeaux. Les points en commun foisonnent mais quelques facteurs opposés notables subsistent. Et ce sont ces points qui leur apportent toute leur authenticité.
Pour avoir visité de fond en comble les deux pays, ils valent le coup. Mais il est clairement difficile de trancher entre l'Irlande et l'Ecosse, on vous l'accorde. Voici donc quelques points et différences afin de vous orienter dans votre choix.

Une histoire presque similaire

L'histoire a été mouvementée dans les deux parties notamment avec deux grandes invasions : Vikings et Britanniques. Pour le reste, la quête de l'identité a été jalonnée entre guerres civiles, violences, sièges et colonialisme. Ainsi, le patrimoine culturel, les chansons, le folklore, l'humour sont similaires.

La nature à son apogée

La nature à son apogée
© jenifoto / 123RF

De chaque coin de l'Irlande et de l'Ecosse, la beauté de la nature sauvage est au rendez-vous ! Montagnes, lacs, landes, plaines verdoyantes, tourbières, baies, plages, falaises... le décor de chaque pays est somptueux et bien préservés. Rien de mieux que de faire de la randonnée pour découvrir les plus beaux panoramas.

La pluie omniprésente

Aussi bien qu'en Irlande qu'en Écosse, la pluie s'y installe chaque année (pour le plus grand bien de la nature !). Le climat océanique doux et humide permet de retrouver toute l'atmosphère féerique du pays. Clairement, il ne pleut pas H-24. D'ailleurs, on retrouve souvent les quatre saisons en une journée. Il pleut plusieurs fois dans une journée entre deux apparitions du soleil, ce qui est plutôt agréable.

Là où les moutons sont rois

Les deux compères s'attachent à ces petites bêtes, mangeuses d'herbe. Les moutons sont partout : les champs, les plaines, les routes. On retrouve d'ailleurs une qualité irréprochable de la laine. On compte plus de 5,55 millions de moutons en Irlande contre 6,59 millions en Écosse.

Le whiskey/whisky, un amour distillé

Le whiskey/whisky, un amour distillé
© Bene-Images / 123RF

Écossais comme irlandais ont un savoir-faire inimitable en matière de distillation de whiskey. Aussi, on a l'embarras du choix pour découvrir les meilleures distilleries des 2 pays ! Et, ils sont totalement différents d'un pays à un autre mais aussi en fonction des régions. Les whiskeys écossais sont souvent plus tourbés, tandis que les whiskys irlandais sont souvent plus secs... Pour info, en Irlande on écrit Whisky sans le " e " contrairement en Écosse - un bon moyen technique de reconnaître la provenance.

Divisés en géopolitique

L'île d'Irlande se compose de la République d'Irlande (avec l'Euro), et l'Irlande du Nord, qui est une province rattachée au Royaume-Uni (avec la Livre Sterling). Quant à l'Écosse, le territoire appartient également au Royaume-Uni (Livre Sterling).

Des états indépendantes

Les deux pays voisins disposent d'une culture différente même si elle repose sur un socle commun. La littérature, la musique et le folklore sont différents. Par exemple, le port du kilt est une tradition que l'on retrouve dans les deux pays mais il a des connotations différentes. Les couleurs, les tartans n'ont rien à voir, et les traditions qui y sont associées diffèrent également. C'est aussi le cas pour la musique : les instruments se ressemblent mais les sons et les rythmes n'ont rien à voir !

Une gastronomie opposées

Une gastronomie opposées
© Joerg Beuge / 123RF

Enfin, dans les deux pays, les plats nationaux sont très différents ! La gastronomie écossaise à la réputation d'être aventureuse comme avec le haggis (panse de brebis farcie) et autres mets parfois peu attrayants, tandis que la cuisine irlandaise se veut plus accessible, en plein renouveau (souvent du poisson, des pommes de terre).