• Connexion
Quatre bonnes nouvelles pour la planète
Publié le 02/04/2018

NatureSingapour

Twitter Facebook 208 partages

L'environnement est au cœur des préoccupations pour 2018. La planète ne s'est jamais aussi mal portée mais il reste de l'espoir. Chaque jour, des milliers de personnes se battent pour préserver l'écosystème fragile de la Terre. Et ce travail porte ses fruits ! Des espèces sont sauvées, des forêts protégées et des pratiques controversées sont supprimées. Voici quatre bonnes nouvelles qui redonnent espoir pour la planète.

Cyclones, réchauffement climatique, tempêtes? 2017 n'a pas été tendre avec la planète. La Terre ne s'est jamais aussi mal portée. Et pourtant, il reste de l'espoir ! Quand on parle d'environnement, les bonnes nouvelles sont rares mais bien réelles. Grâce aux milliers de bénévoles qui travaillent tous les jours pour comprendre la planète, nous pouvons gagner de petites batailles.

Entre espèces en voie de disparition et soupes controversées, voici quatre informations qui vont vous redonner espoir.

Le lion d'Asie sur la pente ascendante

Le lion d'Asie sur la pente ascendante
© neelsky/123RF

Première bonne nouvelle pour l'Inde où la population de lions asiatiques ne cesse d'augmenter. Cette espèce était au bord de l'extinction en 1960 quand moins d'une centaine d'individus étaient encore en vie. Aujourd'hui ils sont plus de 600 ! Grâce à l'interdiction de sa chasse et à des mesures de conservations de son habitat, l'espèce a pu se stabiliser.

La soupe a l'aileron de requin interdite dans 3 800 restaurants

La soupe a l'aileron de requin interdite dans 3 800 restaurants
© kannapon123/123RF

A Singapour, ce sont les requins que le gouvernement veut protéger. Le pays est un très grand consommateur de soupe d'aileron de requin, ce qui encourage la surpêche de ces grands poissons. Seul l'aileron est consommé et le reste est rejeté à mer. En 2017, ce sont 89 enseignes de restauration qui ont décidé de bannir ce plat de leur menu. Au total, on ne trouvera plus de cette soupe dans 3 800 restaurants. Une mesure qui devrait laisser du répit aux requins et enrayer un début d'extinction. Un gros effort de la part des restaurateurs quand on sait que le plat était vendu à prix d'or.

61 entreprises s'allient pour la planète

61 entreprises s'allient pour la planète
© marabelo/123RF

Au Brésil, c'est le Cerrado qui a reçu une bonne nouvelle. Cette forêt longtemps restée dans l'ombre de sa grande sœur Amazonienne rassemble 1/3 de la biodiversité brésilienne. Guépards, perroquets, plantes? Ils sont nombreux à souffrir de la production intensive de soja et de l'élevage de bœuf sur ces terres. Cette année ce sont 61 grandes entreprises comme L'Oréal et McDonald qui se sont engagés à préserver cet écosystème en empêchant toute nouvelle exploitation des sols.

Un membre de plus dans la petite famille des gorilles

Un membre de plus dans la petite famille des gorilles
© simoneemanphotography/123RF

Dernière bonne nouvelle pour le Congo, où un bébé gorilles des plaines est né ! Chez cette espèce très menacée et en danger d'extinction, chaque naissance est un miracle. Les femelles ne peuvent avoir qu'un seul bébé tous les quatre ans. Et même une fois le né, le gorillon n'est pas sûr de survire... La protection de leur environnement est aussi une nécessité pour que cette espèce également menacée par le braconnage.

Ces quatre bonnes nouvelles donnent de l'espoir et nous encouragent à ne pas laisser tomber le combat pour la planète !