Publié le 27/04/2020

#Sécurité #Indonésie

L'Indonésie interdit tout voyage jusqu'au 1er juin

La nouvelle vient tout juste de tomber : l'Indonésie interdit formellement toutes les liaisons aériennes et maritimes jusqu'au mois de juin, dans le but de freiner la propagation du virus. Le gouvernement indonésien a donc suspendu temporairement tous les vols commerciaux et domestiques. Cette décision prendra effet dès le premier jour de la période du Ramadan et évitera que les personnes se rendent dans leur ville natale pendant les vacances du Ramadan et de l'Aïd el-Fitr.

 

© Yuliya Trukhan / 123RF

Dès le premier jour de la période du Ramadan, l'Indonésie interdit toutes les liaisons aériennes et maritimes jusqu'au mois de juin dans le but de freiner la propagation du Covid-19. En effet, l'Aïd-el-Fitr, la grande fête marquant la fin du Ramadan, est une coutume qui réunit des millions de personnes, voyageant à travers le pays.
Selon le gouvernement indonésien, cette interdiction ne s'applique pas aux transports de marchandises ou bien aux trajets urgents. Il en est de même pour le rapatriement des citoyens Indonésiens bloqués à l'étranger ou bien au retour des étrangers résidant légalement dans le pays, d'après l'AFP.

Plus de vols, plus de ferries

L'interdiction concerne à la fois l'aérien que le secteur maritime. Ainsi, Garuda et Lion Air, les deux plus grandes compagnies aériennes, ont de suite réduit le nombre de vols. L'Indonésie, un pays connu pour son archipel de 17 000 îles, prévoit aussi d'interdire les voyages en ferry, un mode de transport habituel dans le pays.

 

Une fête très attendue dans le pays

Premier pays du monde avec la plus grande communauté musulmane, l'Indonésie considère que le jour de l'Aïd el-Fitr, comme étant un jour de fête nationale. Les métropoles où fourmillent les Indonésiens se vident au profit des campagnes. Les habitants ont pour habitude de retrouver leurs proches, à la fois pour partager un repas et pour faire de grandes prières en plein air.
Le saviez-vous ? En Indonésie, il existe une multitude de préparations alimentaires pour célèbrer cette fête musulmane. Les Indonésiens ont pour habitude d'offrir des paniers d'assortiment de biscuits à leurs proches à partir de deux semaines avant l'Aïd el-Fitr. La fête continue dans les cuisines toute la journée. On réalise par exemple le Ketupat, qui sont des feuilles de cocotier farcies de riz puis bouillies dans de l'eau ou du lait de coco. On mange aussi de l'Opur qui est un plat traditionnel à base de poulet cuit dans du lait de coco et mélangé avec des épices dont la citronnelle, la coriandre.

 

© ximagination / 123RF

Autre article proposé par l'auteur