• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Easymiles
  • Connexion
Amazonie : une famille survit dans la jungle pendant 34 jours
Publié le 13/02/2020

InsoliteColombie

Twitter Facebook 137 partages

Une mère de famille colombienne voulait rendre visite à des proches à la frontière. Malheureusement, sur le chemin, elle et ses enfants se sont perdus en plein milieu de l'Amazonie. Après un calvaire de 34 jours à combattre l'hostilité de la jungle, ils ont été sauvés par une tribu péruvienne vivant à proximité.

 

Ils étaient signalés à la police comme disparus depuis le 19 décembre. C'est le commandant de la force navale de Colombie, General Sergio Alfredo Serrano, qui a informé que cette famille, en vacances dans la région, voulait rendre visite aux enfants du père quand ils se sont perdus au village de La Esperanza, à Yubineto, dans le nord du Pérou à la frontière avec la Colombie. Ils se sont rendus compte du mauvais itinéraire en arrivant au niveau du fleuve Putumayo. La balade s'est rapidement transformée en visite en enfer, traumatisant des enfants n'ayant qu'une dizaine d'années. 10, 12 et 14 ans, plus précisément.

 

 
© Pablo Hidalgo /123rf

Une rude aventure !

Pour survivre, ils se sont nourris de la nature environnante. Graines, plantes et baies leur servaient de repas. En manque d'eau, ils s'évanouissaient toutes les 30 minutes raconte la mère. Il était difficile d'avancer puisqu'ils devaient tout le temps s'arrêter à cause de l'épuisement. Les enfants ont atteint un tel niveau de fatigue, qu'ils ne pouvaient même plus marcher durant les derniers jours. Ce sont les Secoya, une tribu péruvienne, qui les ont retrouvé plus d'un mois après, près du village de La Esperenza à Yubineto. Ce groupe a eu la gentillesse de prévenir une troupe de marines. La famille était déshydratée et en état de malnutrition. Ils étaient tous couverts de piqûres de moustiques. C'est un aéroglisseur colombien qui les a conduit en dehors du Pérou. Ils ont été admis à l'hôpital Maria Angelines, dans une ville du sud de la Colombie appelée Puerto Leguizamo, où le père les attendait.

Pour l'instant, il ne devrait y avoir aucune complication puis qu'aucun des rescapés ne présente de symptômes graves. Un miracle !