• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Connexion
Environnement : un homme nettoie les rivières avec une péniche à énergie solaire
Publié le 08/03/2020

EnvironnementPays-Bas

Twitter Facebook 4926 partages

Boyan Slat, jeune inventeur et entrepreneur néerlandais, lutte pour la défense des causes environnementales depuis quelques années. Il met tout en oeuvre pour accomplir ses actions, notamment l'idée de nettoyer les océans et les rivières. Il estime qu'il est possible de ramasser tous les macro-déchets plastiques grâce à des tubes flottants. Sa dernière invention : la création de péniches à énergie solaire pour dépolluer les mille rivières du monde.

 

 
© Pablo Hidalgo / 123RF

Avec ses long cheveux en bataille, Boyan Slat a tout l'air d'un ado que l'on voit dans les séries américaines. C'est néanmoins, un militant écologiste, un buisinessman, un créateur qui est à la tête d'une entreprise de 80 salariés, The Clean Up Ocean. À 25 ans, ce neérlandais s'est donné une mission : dépolluer les océans des 270 000 tonnes de déchets plastiques flottants et de nettoyer les rivières du monde entier. Un sacré défi ! Il a donc créer des péniches à énergie solaire pour enlever les plastiques hors des rivières, tout en les empêchant d'aller dans les océans.
En utilisant une technologie de pointe, le jeune homme espère, une bonne fois pour toute, se débarrasser des étendues de débris marins, de la Californie jusqu'au Japon. Ses péniches sont capables de nettoyer 110 tonnes de déchets par jour. Son bateau, nommé "The Interceptor", aspire les débris des rivières et les ramène à terre pour le recyclage.

"champion de la Terre"

Boyan Slat a décidé de quitter ses études en ingénierie spatiale à l'université de Delft, au Pays-Bas. En lancement un financement participatif, il récolte quarante millions d'euros. Auréolé du titre de " champion de la Terre " décerné par l'ONU en 2014, il a été distingué par le magazine Forbes comme l'un des leaders mondiaux de moins de 30 ans. Le jeune homme a ensuite mis en place un gobe-déchets : un filet sous-marin relié à une ceinture flottante de 600 m de long, accrochée à quatre ancres, sur lesquels les déchets macroplastiques s'échouent.

Pour l'heure, The Interceptor fonctionne 24 heures sur 24 à l'énergie solaire, installé en Indonésie et en Malaisie. Reliée à une barrière, le bateau est ancrée dans des cours d'eaux polluées. Il semblerait que pour l'instant les péniches puissent stocker 50 tonnes de déchets par jour. Chaque péniche serait capable de stocker cinquante tonnes de déchets par jour.