• Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Guide
    • Vol
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Hôtels
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Easy-EcoComparateur

Publié le 12/09/2021

#Nature #Espagne

Ibiza : exit les discothèques, l'île mise sur son côté sauvage

Et si l'image d'Ibiza changeait pour de bon ? Affiliée à une île sulfureuse où la vie nocturne bat son plein depuis de nombreuses années, on en oublierait presque sa nature sauvage et son côté paisible. L'île espagnole qui fait partie des Baléares a pourtant autant de choses à offrir que ses soeurs Minorque et Majorque. Certains habitants et amoureux d'Ibiza tentent de préserver le côté sauvage d'une partie de l'île. Dans le nord, il a même été interdit d'implanter des discothèques. Ibiza serait-elle en train de se réinventer ?

© Cala Salada à Ibiza / VSM Fotografia / Shutterstock

"Je suis convaincu que c'est ça le tourisme du futur"

Si l'ambiance bat son plein dans le sud d'Ibiza, au nord de l'île à Sant Joan de Labritja, on célèbre plutôt la nature. Ce côté de l'île est en effet beaucoup plus calme, sans trop de touristes et avec un développement moins urbain, ce qui permet de profiter des plages paradisiaques et des criques dans un décor plus sauvage que le sud. D'ailleurs, les ibiziens comptent bien protéger leur trésor naturel. La petite ville de Sant Joan de Labritja s'est récemment opposée à un projet de construction d'une discothèque dans sa commune. Le maire Antoni Mari, a fait passer un décret pour éviter que soit posée une boite de nuit au bord de l'eau turquoise. Pour lui, l'île doit se réinventer, "c'est ça le tourisme du futur".

© Cala Xarraca à Sant Joan / lunamarina

Eviter le tourisme de masse

Ibiza mise sur son côté vert, loin des touristes, des complexes hôteliers et des boîtes de nuit. Dans le nord de l'île, on ne construit plus, pour s'implanter on réhabilite des bâtiments déjà existants. Les criques restent sauvages loin des plages bondées. Une atmosphère bohème règne depuis les années 60, époque où les hippies en avaient fait leur fief ! Yoga, méditation sont les activités phares. Ici, on prend soin de soi, mais aussi de la planète et des animaux. Près de San José, un écovillage, créé par l'association Ibiza Ecologic, se développe depuis les années 90 et propose de sensibiliser les visiteurs aux modes de vies durables et alternatifs. Le centre de randonnée équestre Ibiza horse valley recueille des chevaux maltraités ou abandonnés afin de leur assurer une meilleure vie et offrir aux touristes un vent de liberté lors de balades à travers la nature sauvage.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Laura Jamón (@ladyincoloreslife)

Où dormir :

Los Enamorados ; cet hôtel au style vintage ne comporte que 9 chambres, les meubles et les objets sont chinés dans les brocantes et puces du monde entier. Seul au bord d'une crique sauvage, l'hôtel ne cohabite avec aucun voisin !

Can Martí : cet ecoresort en pleine nature dans une ancienne ferme rénovée avec des matériaux écoresponsables comportent seulement 8 chambres disposant toutes d'un jardin privatif. Potager bio, piscine d'eau douce, plateforme de yoga, hammam composent aussi cet hôtel.


Où manger :

Shamarkanda : ce restaurant promet un véritable voyage culinaire ! Une cuisine élaborée et raffinée avec une carte internationale. Au menu : ceviche, sushis, baos et bien-sûr tapas ! Vous pourrez manger dans le jardin dans une ambiance musicale puisque des concerts sont souvent programmés.

Don Quijote : pas loin de l'hôtel Los Enamorados, vous trouverez ce petit restaurant typique au bord de la mer et disposant d'une terrasse ombragée. Cuisine méditerranéenne, plats copieux, produits frais et locaux et surtout bon rapport qualité-prix !

Autre article proposé par l'auteur