• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Easy-EcoComparateur
Les 10 raisons d'aller en Andalousie
Publié le 05/11/2017

CultureEspagne

Twitter Facebook 1280 partages

L'Andalousie est une destination complète, qui ne se limite pas aux petits bijoux que sont Séville, Cordoue et Grenade, ni à sa mythique Costa del Sol. Parc national de Doñana classé réserve de biosphère par l'Unesco, charmants villages blancs nichés entre mer et montagne, châteaux mauresques et route du jambon, Ronda et son impressionnant canyon, Costa de la Luz de Huelva à Cadix, voici les dix incontournables de tout séjour en Andalousie, qui combleront les amateurs de culture, de nature, de plaisirs balnéaires et de gastronomie.

L'Andalousie est avant tout connue pour ses stations balnéaires de la Costa Del Sol et dans une moindre mesure, de la Costa de la Luz, la Costa tropicale et la Cote d'Almeria. Séville et sa Giralda, Grenade et son Alhambra, et Cordoue et sa Mezquita sont le trio magique des grandes villes de l'intérieur au riche héritage arabo mauresque. A compléter par les charmants villages blancs !

La nature a gâté l'Andalousie, qui outre ses plages, a de superbes paysages de montagne à offrir, notamment dans la mythique Sierra Nevada, propice aux randonnées l'été et au ski l'hiver, tandis que le parc national de Doñana, paradis ornithologique, est la zone humide la plus importante d'Europe. Une gastronomie de réputation mondiale (des vins Xeres au jambon ibérique) complète le tableau d'une destination d'une grande richesse, dont nous vous dévoilons les 10 incontournables.

L'Alhambra de Grenade

L'Alhambra de Grenade
© Bjul / 123RF

L'Alhambra de Grenade est clairement l'une des merveilles du monde, à voir une fois dans sa vie ! Ses murailles abritent des palais et des jardins dont la beauté subjugua les poètes depuis le Moyen Âge et continue d'émerveiller les visiteurs aujourd'hui. Classé au patrimoine mondial de l'Humanité par l'Unesco, ce site façonné par les Musulmans de l'émirat de Grenade ne devint définitivement espagnol et chrétien qu'en 1492 ! Chef d'œuvre du génie civil, militaire et artistique islamique, la cité palatiale de Grenade et ses fabuleux jardins agrémentés de fontaines et statues, patios ombragés et ornementations en céramiques (azulejos) avec en toile de fond les sommets enneigés de la Sierra Nevada, est le site incontournable de tout séjour en Andalousie. La célébrissime cour des lions constitue le joyau de l'Alhambra, et représente l'apogée de l'art architectural musulman en Espagne. Victime de son succès, l'Alhambra est le monument le plus visité d'Espagne, il est vivement conseillé de réserver son billet à l'avance sur Internet !

La Giralda de Séville

La Giralda de Séville
© Antonio Sanchez Floro / 123RF

Symbole de Séville, classée au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1987, la Giralda, du haut de ses 98 mètres, fut longtemps la plus haute tour du monde ! Majestueux minaret de l'ancienne mosquée de la ville, c'est désormais le clocher emblématique de la troisième plus grande cathédrale du monde, après Saint-Pierre de Rome et Saint-Paul à Londres. Cette superbe tour maure édifiée en 1198 est surnommée la Giralda en raison de la girouette qui trône à son sommet, immense figure de bronze représentant la Foi victorieuse. Pour ceux qui ont été à Marrakech, sachez que la Giralda est la jumelle de la Koutoubia ! Du sommet, on jouit d'un panorama splendide sur la ville et notamment les arènes de la Maestranza de la plaza de toros. On y accède par une large rampe qui monte progressivement les 34 étages : on raconte que le muezzin montait à cheval pour faire l'appel à la prière ! La cathédrale de Séville abrite également le mausolée de Christophe Colomb et un somptueux retable du XVème siècle, le plus grand de toute la Chrétienté, chef-d'œuvre de 23 mètres de haut et 18 mètres de large constitué de bois de cèdre et d'oranger et de 2,5 tonnes de métal précieux provenant des Amériques.

La mosquée-cathédrale de Cordoue, également appelée Mezquita

La mosquée-cathédrale de Cordoue, également appelée Mezquita
© Akulamatiau / 123RF

Est-ce une mosquée ? Une cathédrale ? Les deux mon capitaine ! Pour ne pas faire de jaloux, on l'appelle la mosquée-cathédrale. Toujours est-il que c'est le joyau de Cordoue, classé au patrimoine mondial de l'Humanité par l'Unesco depuis 1984. Temple durant les époques puniques, carthaginoises et Romaines, modeste basilique sous les Wisigoths, grande mosquée sous les Omeyades (l'une des plus grandes du monde avec une superficie de 24 000 m² pouvant accueillir 17 000 fidèles), puis cathédrale depuis la Reconquête, la Mezquita, comme on la surnomme affectueusement, a su garder les merveilleuses influences arabes. On pense notamment à sa forêt de colonnes, son splendide Mihrab où l'on peut voir des mosaïques et des inscriptions en or issues du Coran, tandis que son clocher n'est autre que l'ancien minaret. On s'imagine presque revenu au temps du califat, lorsque Cordoue était la capitale d'Al-Andalus. La Mezquita est le plus merveilleux monument de la culture musulmane dans tout l'Occident. Cette remarquable cathédrale mêlant les styles omeyyade, gothique, renaissance et baroque est l'une des attractions majeures de tout séjour en Andalousie.

Les plages de la Costa del Sol de Malaga à Marbella

Les plages de la Costa del Sol de Malaga à Marbella
© Carlos Rodrigues / EASYVOYAGE

La piscine du palace Vincci Seleccion Estrella del Mar à Marbella.

Torremolinos, Benalmadena, Fuengirola, Marbella, Puerto Banus, San Pedro de Alcantara, Estepona, Manilva, la Costa del Sol égrène ses stations balnéaires de Malaga à Gibraltar le long d'immenses plages de sable gris foncé réchauffées par le soleil andalou 325 jours par an. Surnommée Costa del Golf en raison du grand nombre de parcours 18 trous, le littoral le plus méridional d'Espagne, aux portes de l'Afrique, regorge d'établissements de charme, de centres de thalasso et de clubs en formule tout compris. Un grand nombre de centres nautiques permettent de pratiquer du parachute ascensionnel, du jet-ski, de la banane ou encore du ski nautique, tandis qu'on se promène sur le paseo maritime, à la recherche de restaurants de poissons frits directement sur une barque de pêcheurs, les fameux et typiques chiringuitos. Pour monter en gamme, direction Marbella et sa délicieuse Place des Orangers, la marina de Puerto Banus, le Saint-Tropez local avec ses Rolls Royce rutilantes et autres Bugatti, Lamborghini, Ferrari, Bentley, Porches et Maserati, ainsi que ses yachts surdimensionnés, rendez-vous de la jet set, ou encore le charmant village de pêcheur d'Estepona.

La Sierra Nevada

La Sierra Nevada
© Fesus Robert / 123RF

Pour commencer, rappelons qu'il ne faut pas confondre la Sierra Nevada andalouse, avec son homonyme californien ! La Sierra Nevada espagnole est le plus haut massif montagneux de la péninsule ibérique, culminant à 3 478 mètres au Pic Mulhacén, contre 3 404 mètres pour les Pyrénées. C'est aussi dans cette sierra que l'on dévale les pistes de ski les plus modernes d'Espagne. Littéralement « chaîne de montagnes enneigée », la Sierra Nevada, déclarée Réserve de la Biosphère par l'Unesco en 1986, porte bien son nom. Cette mythique chaîne montagneuse s'étend principalement sur la province de Grenade, on pense à la carte postale de l'Alhambra dominée par les sommets enneigés de la Sierra Nevada, mais également sur une partie au sud-ouest de la province d'Almería. Comme les diamants, les neiges sont éternelles sur la vingtaine de sommets dépassant les 3 000 mètres d'altitude. La Sierra Nevada est un spot mondialement réputé pour les sports d'hiver, affichant 105 km de pistes skiables, avec à la clé quelques vues remarquables sur Grenade et sur la mer Méditerranée!

Ronda et son majestueux canyon

Ronda et son majestueux canyon
© Fesus / 123RF

Voir Ronda et mourir ! Construite sur un promontoire rocheux, Ronda est remarquable par sa situation, la ville étant coupée en deux par un impressionnant canyon. Les deux parties de la ville ainsi séparées sont reliées par un pont datant du XVIIIème siècle, même s'il est ironiquement appelé « Puento Nuevo »... Suspendu à 100 mètres de hauteur au-dessus du précipice, ce pont est la star incontestée de Ronda, que vous photographierez sous toutes les coutures ! Pour apprécier les plus beaux points de vue sur Puento Nuevo et le canyon qu'il surplombe, il faut se perdre dans les ruelles du vieux centre et échouer sur une des terrasses cachées qui surplombent le ravin : avec en prime des tapas et une cerveza bien fraîche ! Sachez également que Ronda abrite les plus anciennes arènes du monde, la plaza de Toros, inaugurées en 1785. C'est ici que les règles de la corrida furent établies.

Les villages blancs

Les villages blancs
© Arenaphotouk / 123RF

Casares.

Ah, les fameux villages blancs andalous ! Situés au sud de Séville et à l'est de Jerez de la Frontera, sur les hauteurs de la Costa del Sol, ces pueblos blancos plein de charme aux façades fleuries blanchies à la chaux sont surnommés ainsi en raison de la blancheur de leurs maisons, une tradition qui remonte à l'époque mauresque. Il faut bien dire que les pittoresques villages blancs perchés sur leur montagne semblent figés depuis des siècles ! Difficile de tous les voir, il y en a tellement ! Parmi les plus célèbres, citons Arcos de la Frontera, Zahara, Setenil, Gaucín, Garganta del Chorro, Vejer de la Frontera, Casares et Mijas, perchée à 426 mètres d'altitude, où l'on parcourt un lacis de ruelles en pente à dos d'âne qui font office de taxis !

Le Parc national de Doñana

Le Parc national de Doñana
© asturianu

Déclaré Réserve naturelle de la Biosphère et patrimoine de l'Humanité par l'Unesco, le Parc national de Doñana est l'un des plus grands sites naturels protégés d'Europe. Il s'étend sur 75 000 hectares, à cheval entre les provinces de Huelva, de Séville et de Cadix. Il est fortement conseillé de s'équiper d'une bonne paire de jumelles pour espérer observer des espèces menacées comme le lynx d'Espagne et l'aigle ibérique. Vous aurez plus de chance de voir des flamants roses et des cerfs, qui évoluent au milieu des marais et des dunes. Un paradis pour les amateurs d'ornithologie, que l'on parcourt à pied, à vélo ou à cheval. Les chemins sont parsemés d'observatoires pour admirer les quelques 300 espèces d'oiseaux qui viennent sur ce passage obligé des grandes routes migratoires entre l'Europe et l'Afrique. Les fameux marismas (marais) du parc de Doñana lui valent le titre de zone humide la plus importante d'Europe.

La route du jambon ibérique

La route du jambon ibérique
© Nito500 / 123RF

C'est en Andalousie, et en Extrémadure aussi, que l'on trouve l'un des meilleurs jambons du monde, si ce n'est LE meilleur jambon du monde : le jambon ibérique, issu de l'élevage du porc noir, la fameuse pata negra ! Certains bénéficient d'une AOC et Huelva est la patrie du célèbre Jamon Bellotta. L'un des labels les plus réputés est cinco jotas de la marque Sanchez Romero Carvajal. C'est le caviar des jambons donc, ce n'est pas donné ! Ce produit de luxe est un pilier de la gastronomie régionale, et les jambons ibériques qui pendent par dizaines au-dessus des comptoirs des bars font partie de la carte postale. Jabugo, temple du jambon, est l'une des capitales de la pata negra. La route du jambon vous emmène dans la sierra de Aracena, parc naturel qui s'étend sur 184 000 hectares abritant de charmants et pittoresques petits villages blancs fortifiés accrochés sur les collines. C'est ici, dans cette région reculée perdue au nord-ouest de l'Andalousie, à la frontière du Portugal, que les cochons ibériques mangent les glands, en semi-liberté, dans les forêts de châtaigniers, et les pâturages recouverts de chênes verts et de chênes-lièges. Une merveille à consommer avec modération, pour garder la ligne !

La Costa de la Luz

La Costa de la Luz
© Carlos Rodrigues / EASYVOYAGE

A mille lieux des côté bétonnées de la Costa del Sol, royaume du tourisme de masse, voici la Costa de la Luz, un littoral préservé qui s'étend de l'embouchure du fleuve Guadalquivir, à Cadix, jusqu'à l'embouchure du fleuve Guadiana à la frontière portugaise. La mer Méditerranée fait place à l'océan Atlantique et ses interminables et superbes plages sauvages au sable doré. Une côte qui regorge d'espaces naturels protégés, à l'instar du parc naturel de Doñana, cité plus haut, mais aussi du parc naturel de la Baie de Cadix, des marais de Barbate, du Tinto et d'El Odiel, ou encore la Flecha de Nueva Umbría, cordon dunaire sauvage entre la rivière Piedras et l'océan Atlantique. Les principaux spots balnéaires de la Costa de la Luz sont la belle Cadix, la ville aux 126 tours, plus vieille cité d'Europe, fondée par les Phéniciens en 1 104 avant Jésus-Christ, El Rompido, pittoresque village de pêcheurs et son superbe golf 36 trous, l'un des plus beaux d'Espagne, au cœur d'une réserve naturelle protégée entourée de marécages, Punta Umbria et son immense plage vierge de sable fin longue de 12 km, Isla Cristina et la grande plage d'isla Canela, près d'Ayamonte, à la frontière portugaise. La côte de la lumière mériterait d'être sous les feux des projecteurs !

Informations pratiques

Les vols pour l'Andalousie
Les hôtels en Andalousie
Des questions? Nos journalistes vous répondent sur le Forum