• Connexion
En Grèce, une violente tornade dévaste la région de Chalcidique
Publié le 12/07/2019 167 partages

NatureGrèce

Twitter Facebook 167 partages

Dans la nuit du mercredi 10 au jeudi 11 juillet, c'est une puissante tempête qui s'est abattue dans le Nord de la Grèce. Une tornade inédite et des vents violents ont dévasté la région de Chalcidique et ont causé la mort de sept personnes. Un évenèment tragique et inattendu selon les experts.

 

 
© Sebastien Decoret / 123rf

Une tornade accompagnée de vents et d'orages extrêmement violents s'est abattue sur la Grèce, dans la région de la Chalcidique. L'impressionnante tornade a dévasté la région pendant une vingtaine de minutes, ont rapporté des témoins. Plus de 5 000 impacts de foudre ont été enregistrés.


Des voitures renversées, des arbres tombés, des terrasses balayées, des toitures emportées... C'est un paysage de chaos que les habitants de la région ont trouvé au lendemain de la tempête. Plus de 140 pompiers ont été mobilisés pour sécuriser les lieux et " la Chalcidique a été déclarée en état d'urgence ", a indiqué le responsable de la protection civile.

" C'est la première fois en vingt-cinq ans de carrière que je vois une situation de la sorte. C'était tellement soudain ", a témoigné le directeur d'un centre de soins, Athansios Kaltsas, à la chaîne grecque Open TV. Si les étés en Grèce sont chauds et secs, cette violente tempête totalement inédite est décrite comme rare et extrêmement inhabituelle par les météorologues. " C'était un phénomène inédit avec des vents très forts et de violents orages de grêle ", a déclaré le responsable de la Protection civile dans le nord de la Grèce.

Selon les autorités, 7 morts et 23 blessés sont à déplorer. La chute d'un arbre a tué un russe et son fils dans un hôtel de la station balnéaire de Kassandra. Non loin de là, à Propontida, un couple tchèque a péri dans sa caravane entraînée par les vents. Une Roumaine et son enfant ont été tués lorsque le toit d'un bâtiment a été emporté. Un pêcheur a aussi été retrouvé par la police portuaire.