Publié le 16/12/2019

#Nature #Népal

Gadhimai, le festival le plus sanglant et controversé qui tue des buffles au Népal

Les sacrifices d'animaux en masse débutent en ce mois de décembre au Népal malgré les oppositions de certains activistes. Des milliers de personnes sont attendus pour faire la fête pendant 2 jours. Ce sacrifice doit plaire à la déesse Gadhimai et apporter de la chance aux croyants.

 

© prill/123RF

Cela fait 260 ans que cette célébration hindoue se tient tous les 5 ans, à Bariyarpur, à plusieurs kilomètres du sud de Katmandou au Népal. C'est l'un des plus grands événements de sacrifice auquel les groupes défenseurs des animaux s'opposent totalement !

Cependant, Manoj Gautam, un activiste, remarque que le sens religieux de cette célébration se perd depuis quelques années. Il dénonce le manque de spiritualité et de compassion. Ils ont compté le nombre de buffles massacrés à l'aide d'un drone. Résultat : 1 800, pour l'instant. Le nombre total est difficile à déterminer puisque les locaux en apportent successivement tout au long de l'événement de 2 jours. En général, 500 000 moutons, buffles, poulets, pigeons et autres animaux sont massacrés à cette occasion, chaque année.

Appuyée par les associations en faveur de la protection animale, la Cour Suprême du Népal force le gouvernement à rendre illégale cette pratique. Motilal Kushawal, membre d'une association, propose par exemple l'alternative de faire des dons au temple plutôt que de sacrifier des vies animales.

Autre article proposé par l'auteur