Publié le 04/01/2020

#Insolite #Thaïlande

Thaïlande: un "foetus humain", à destination des États-Unis, retrouvé dans les bagages d'un passager qui voulait s'en servir pour du vaudou

Les agents de sécurité des aéroports sont habitués à trouver des objets quelque peu originaux. Pour la garde de l'aéroport Suvarnabhumi à Bangkok en Thaïlande, celui-ci sortait du lot puisqu'il s'agissait d'un modèle de foetus humain, destiné à un résident américain pour des pratiques vaudou. Malheureusement pour le destinataire, il n'a pas pu recevoir son colis, interdit de voyage.

 

  - © Vera Petruk/123rf

C'est à Ronald Leakes, résident à Tampa en Floride, qu'il a été conseillé de commander un tel objet pour lui apporter bonheur et fortune. L' objet a été intercepté par les autorités thaïlandaises. Le colis devait s'envoler depuis l'aéroport de Suvarnabhumi à Bangkok en Thaïlande, à destination de Tampa en Floride mais a été signalé par les autorités locales, le 22 novembre. La sécurité a été surprise par le contenu du colis, c'est pourquoi ils ont préféré faire appel à des officiers de police afin de vérifier l'objet. Quand les policiers ont ouvert le paquet suspect, ils ont découvert le corps d'un bébé mort.

Un des officiers a pu identifier une tête large et des jambes entremêlées. Un bébé humain de couleur, accompagné d'une lettre le décrivant comme "une poupée vaudou pour un rituel fantôme". Intrigué par cette trouvaille, il a décidé de faire intervenir une équipe médicale.

Les légistes ont révélé qu'il s'agissait en réalité d'un modèle, réalisé de manière très réaliste. C'est une poupée, de 10 cm de long, faite de résine noire. Ce modèle devait servir à des pratiques de magie noire. Elle était également accompagnée d'instructions qui disaient "En gardant cette poupée constamment près de toi, tu te protèges de malheurs et te préserves du diable".

Le policier Krit Khunnavech comprend que le destinataire soit déçu de ne pas pouvoir recevoir son colis. Cependant, ce genre d'objets est interdit de transit sur les plate-formes aériennes internationales. Le colis sera retourné à l'expéditeur, sous les ordres de la police. Khunnavech a précisé qu'il était autorisé de faire voyager des poupées, mais non de ce genre.

Autre article proposé par l'auteur