• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Connexion
En Floride, les plages encore bondées malgré le coronavirus
Publié le 24/03/2020

SociétéEtats-Unis

Twitter Facebook 3389 partages

Pour rien au monde les étudiants américains ne renonceraient à leur spring break, et ce n'est pas le coronavirus qui va les empêcher ! Le weekend dernier, ces idiots, il n'y a pas d'autre mot, se sont pressés vers les plages de Miami afin de célébrer leur sacro sainte vacances. Ces images de soirées géantes sur le bord de mer ont choqué le reste des Américains et a forcé le gouverneur a prendre des mesures drastiques.

Alors que de nombreux états comme la Californie et New York ont appliqué les règles du confinement pour lutter contre la propagation du coronavirus, la Floride n'avait encore pris aucune mesure jusqu'à vendredi. Une négligence qui a choqué une grande partie des Américains. La, le secteur du tourisme a une place très importante et accueille les étudiants pour le spring break, tous les ans. Ainsi, en cessant les activités touristiques, la Floride s'exposait à une crise économique majeure. Le coronavirus ne semblait pourtant pas effrayer les étudiants de Miami qui étaient des milliers à faire encore la fête la semaine dernière, sur les plages de Miami. Cela rappelle le scénario du film de Steven Spielberg, "Les Dents de la Mer", où le maire refuse de croire au danger du requin et préfère préserver les intérêts économiques de sa ville !

La fête est finie !

"S'il est là, il est là, on ne peut rien y faire. Alors autant être ici ou chez nous." a confié, Jiggs, étudiant, à L`Obs. "Si j'ai le corona, j'ai le corona. Au final, ça ne va pas m'empêcher de faire la fête. On attendait ce spring break à Miami depuis longtemps. Ça fait deux mois qu'on le prévoit, deux ou trois mois qu'on attend de passer du bon temps. Ce qui doit arriver arrivera", a confié Brady Sluder à CBS News. Pourtant, le président américain Donald Trump avait recommandé d'éviter les rassemblements de plus de dix personnes lors de sa dernière allocution. D`autre part, la Floride compte le plus grand nombre de personnes âgées, très vulnérables face au covid-19. Confronté à de nombreuses critiques, le gouverneur Ron Desantis a ainsi été forcé de fermer les restaurants et bars de l'Etat du Soleil et limiter les réunions sur les lieux publics, comme la plage, à dix personnes seulement, avec une distance à respecter.

Miami Beach bondée en pleine crise du coronavirus !

Miami Beach bondée en pleine crise du coronavirus !
© Simon Dannhauer / 123RF