• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Connexion
Au Brésil, un archipel paradisiaque n'accueille que les voyageurs ayant eu le Covid !
Publié le 05/09/2020

EcotourismeBrésil

Twitter Facebook 234 partages

Vous n'avez pas encore eu la Covid-19 ? Dommage, vous ne pourrez pas vous rendre sur l'archipel paradisiaque de Fernando de Noronha, au large de la côte Nord-Est du Brésil. En effet, seuls les voyageurs pouvant prouver qu'ils ont déjà contracté le fameux virus pourront séjourner dans ce paradis !

Fernando de Noronha

Fernando de Noronha
© Diego Grandi /123RF

Cela a toujours été compliqué de se rendre à Fernando de Noronha. Ce petit archipel paradisiaque composé de vingt et une îles est complètement perdu, isolé à 345 km au large de la côte Nord-Est du Brésil, à une heure de vol de Recife. Classé au patrimoine mondial de l'Unesco et déclaré parc naturel marin, ce paradis accueillait déjà ses visiteurs au compte-goutte. En effet, seuls 100 touristes peuvent y entrer chaque jour. Ils doivent en outre s'acquitter d'une taxe d'environ 12 euros par jour destinée à préserver l'environnement. L'archipel se mérite encore plus désormais, car il faut en prime avoir été testé positif à la Covid-19 pour y poser le pied ! Tel est le prix à payer pour accéder à cet eden qui n'a guère changé depuis sa découverte en 1503 par le navigateur florentin Amerigo Vespucci, célèbre pour avoir donné son nom à l'Amérique. Une petite montagne de 321 mètres surplombe la seule île habitée, 3 000 habitants...

L'une des plus belles plages du monde

Inutile de programmer votre séjour à Fernando de Noronha donc, si vous n'avez jamais contracté la maladie. Il faudra patienter jusqu'à la fin de l'épidémie... Attention, les touristes doivent non seulement prouver qu'ils ont déjà eu la Covid, mais qu'ils en sont guéris ! Cette mesure, entrée en vigueur le 1er septembre 2020, ne se limite pas à présenter les résultats de tests prouvant qu'on a été infecté dans le passé. Il faut de surcroit se munir d'un bracelet d'identification et respecter une période de quarantaine ou avoir été déclarés négatifs au coronavirus. Alors vous pourrez enfin partir explorer les environs, sans être trop dérangés par les touristes : il n'y avait déjà pas foule avant l'épidémie, imaginez en ce moment... Au programme, praia do Sancho, l'une des plus belles plages du monde, observation des tortues de mer et des dauphins roses... Attention, la baignade est interdite à marée basse !

Fernando de Noronha, un paradis épargné par le tourisme de masse