• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Easymiles
  • Connexion
Philippines : l'île de Boracay commence son nettoyage de Printemps
Publié le 07/05/2018

EnvironnementPhilippines

Twitter Facebook 279 partages

La croisière ne s'amusera plus sur l'île de Boracay. Joyau des Philippines, cet havre de paix deviendra inaccessible aux touristes, à partir du 26 avril 2018. 6 mois de travaux d'aménagement et restructuration environnementale sont prévus par le gouvernent philippin afin d'endiguer la pollution croissante qui détériore ce paradis terrestre. La préservation de l'île est en jeu.

Souvent citée comme étant l'une des plus belles îles au monde, l'île de Boracay aux Philippines sera fermée et interdite aux visiteurs durant 6 mois.

Situé à 300 km au Sud de Manille, ce petit bout de terre de 10km² est menacé de disparaitre à cause de la pollution massive qui gangrène son espace naturel.

L'île de Boracay accueille 2 millions de touristes tous les ans

L'île de Boracay accueille 2 millions de touristes tous les ans
© muha/123RF

Qualifiant les eaux bordant les plages de « fosse septique », le controversé président philippin Rodrigo Duterte pointe du doigt les hôtels et restaurants, responsables de déverser leurs eaux usées dans l'océan. Chantre de la propreté, l'ancien avocat compte bien faire respecter sa décision en faisant appel à 600 policiers pour chasser les touristes.

Nichée au milieu du Pacifique, l'île enregistre plus de 2 millions de touristes chaque année et contribue solidement à embellir l'économie philippine. Cette pause environnementale mettra en péril près de 17 000 emplois sur l'île.

La saison s'achève donc, le 26 avril, pour les plages paradisiaques de White Beach, Diniwid Beach ou de Puka Beach. Les équipements de kit surf et de plongée seront progressivement remplacés par les pelleteuses pour détruire les établissements illégaux et par le matériel de traitement des eaux usées.

La fermeture de l'île : un trou d'air pour l'économie philippine

La fermeture de l'île : un trou d'air pour l'économie philippine
© Dmitry Pichugin / 123 RF