• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Easy-EcoComparateur
Faire du ski alpin en 2021, ce n'est pas encore pour tout de suite
Publié le 08/01/2021

PolitiqueFrance

Twitter Facebook 78 partages

Les amateurs de sports d'hiver vont devoir encore patienter. La réouverture des remontées mécaniques dans les stations de ski est reportée en raison de la pandémie de Covid-19, a annoncé jeudi 7 janvier le gouvernement. Une nouvelle décision pourrait être prise dans les prochaines semaines. Ce qu'il faut savoir.

© fesus /123RF

Vers une réouverture en février ?

" Les remontées mécaniques ne pourront pas rouvrir tout de suite. Nous ferons un point le 20 janvier, à deux semaines du début des vacances scolaires", a déclaré jeudi 7 janvier 2021, le Premier ministre Jean Castex lors d'une conférence de presse.

Un véritable coup dur pour les stations de ski françaises. En cause les mauvais chiffres de l'épidémie de Covid-19 dans l'Hexagone.

Une annonce qui n'est pas une surprise. Le 6 janvier, le secrétaire d'Etat chargé du tourisme Jean-Baptiste Lemoyne avait déjà évoqué la fermeture des remontées mécaniques : "le gouvernement est bien conscient qu'il y a un besoin de visibilité pour le secteur de la montagne et on s'attache à leur donner le plus vite possible cette visibilité pour la suite de la saison".

Une situation d'urgence

Les professionnels de la montagne n'en peuvent plus et continuent de faire entendre leur colère. Ils demandent au gouvernement de rouvrir "au plus vite" les remontées mécaniques en vue des vacances de février.

" Sans visibilité quant à la date d'ouverture, la situation économique liée aux vacances de février deviendra rapidement intenable", a déclaré dans un communiqué l'association nationale des maires de stations de montagne (ANMSM).

Avec la crise sanitaire liée au Covid-19, les stations de ski accusent en effet une baisse de 80 % de leur activité économique.

D'autres activités en montagne

Pour tenter de tenir le coup, plusieurs stations restent ouvertes pour la pratique du ski de fond ou d'autres activités comme la raquette ou la luge.