Quatre raisons d'être optimiste pour la planète en 2018

EnvironnementFrance

Twitter Facebook Google+

Des sacs en plastique plus réglementés, des taxes sur la pollution plus renforcées, des normes de sensibilisation pour les espèces en danger... Voilà quelques règles en place pour 2018 qui vous redonneront espoir pour la planète.

La planète va mal et nous le fait bien comprendre avec le réchauffement climatique, en partie. En 2018, des petits efforts dans la vie quotidienne pourront apporter une meilleure qualité de vie à l'avenir. 

À commencer par le fléau du sac en plastique, qui depuis sa création pollue la planète. En 2018, cette affaire de sac sera plus réglementée et deviendra payante dans trois pays : Turquie, Grèce, Espagne. D'autres pays ou villes prennent cet enjeu plus au sérieux (et ils ont bien raison) en décidant de l'interdire à Bali, à Montréal, à Boston ou bien en Belgique.

Des taxes à venir

Des taxes à venir
© Ben Goode / 123RF

Du côté de la préservation des animaux, l'Inde met en place un système de suivi plus élaboré où les tigres seront recensés tous les quatre ans. Il y a 8 ans, les tigres étaient 1 400, selon les comptes partiels des experts, ils seront plus de 3 000 cette année.

Du côté du climat, plusieurs pays vont se réunir pour le "dialogue de Talanoa" en janvier qui a pour but de partager les diverses expériences, d'avoir de l'empathie afin de prendre des décisions dans l'intérêt collectif", selon les Nations Unies. Ces rencontres devraient aboutir sur une décision pour ne pas dépasser les 2°C.

Enfin, bonne nouvelle pour ce début 2018,  la Chine, l'un des plus gros pollueurs de la planète, met en place plusieurs taxes contre la pollution sonore, l'air, l'eau et les sols.

0 J'aime 0 J'aime pas
Publié le 13/01/2018
Twitter Facebook Google+