• Connexion
En Turquie, l'Europe est désormais à quinze minutes de l'Asie
Publié le 07/01/2017

EconomieTurquie

Twitter Facebook 153 partages

Un tunnel de plus de 5 kilomètres de long est désormais ouvert à Istanbul, en Turquie. Il rallie le côté européen, avec la ville de Kazliçesme, au côté asiatique, avec la ville de Göztepe. Une avancée avec beaucoup d'avantages, mais également des inconvénients.

Au total, le projet aura duré cinq ans. De 2011 à 2016. Le tunnel Eurasia, reliant la partie européenne à la partie asiatique de la Turquie, a finalement été terminé début octobre. Une autoroute qui aura coûté la bagatelle de 800 millions d'euros.

Mais si, auparavant, il fallait compter une heure et demi de voiture pour le trajet Kazliçesme (côté européen) à Göztepe (côté asiatique), grâce au tunnel, les habitants n'auront besoin que de quinze minutes désormais.

Le pont Yavuz Sultan Selim

Le pont Yavuz Sultan Selim
© evrenkalinbacak/123RF

Le tunnel fait 5,4 kilomètres de long. Et pour 3,4 kilomètres, on se retrouve à 110 mètres de profondeur, sous la mer de Marmara. La Turquie est habituée à ce genre de projets. En 2013, le tunnel ferroviaire Marmaray faisait son apparition tandis qu'en 2016, le président Erdogan inaugurait le Yavuz Sultan Selim, le troisième pont sur le Bosphore.

Vous aimerez également :
- Un tunnel sous le Bosphore
- Hong Kong et Macao font le pont
- L'Allemagne et le Danemark bientôt réunis !