• Connexion
En Thaïlande, la sécheresse fait ressurgir un temple englouti sous les eaux depuis vingt ans
Publié le 22/08/2019 204 partages

EnvironnementThaïlande

Twitter Facebook 204 partages

Dans la province de Lopburi en Thaïlande, un mystérieux temple a fait surface en juillet dernier après plusieurs années passées sous les eaux. Une découverte étonnante qui est la conséquence d'une sécheresse intense qui frappe le pays depuis de nombreux mois.

 

 
© Marina Pissarova/123RF

 

Autour d'une statue sans tête de Bouddha haute de plusieurs mètres, de nombreux habitants, stupéfaits, constatent l'étendue de la découverte. Dans le centre de la Thaïlande, un temple englouti sous les eaux depuis près de vingt ans a refait surface en juillet. Immergées par les eaux suite à la construction d'un barrage, les ruines du temple bouddhiste et du village situé à proximité ont pu se révéler en raison de la vague de sécheresse inédite qui frappe la région, et plus globalement le continent asiatique.

Nommé Wat Nong Bua Yai, le temple était un lieu important pour la communauté des villages voisins. Outre les nombreuses cérémonies religieuses organisées en son sein, l'édifice constituait également un terrain de jeux pour les enfants du village situé à proximité.

D'une capacité de 960 millions de mètres cubes d'eau, le barrage qui a submergé le temple est aujourd'hui presque à sec, avec des réserves estimées à seulement 3 %. Une situation inquiétante qui s'ajoute à des conditions climatiques terribles dans plusieurs régions du pays, les pires depuis 50 ans.

Ces dernières années, les vagues de sécheresses à répétition avaient déjà permis d'apercevoir les restes du temple. La dernière apparition du Wat Nong Bua Yai remonte à 2015.