• Connexion
En Russie, des millions d'abeilles ont été décimées par un pesticide très toxique
Publié le 16/08/2019 1526 partages

NatureRussie

Twitter Facebook 1526 partages

Dans la région de Toula, à 200 kilomètres au sud de Moscou, les abeilles sont victimes depuis de nombreux mois d'un pesticide hautement toxique. Récemment interdit par l'Union européenne, le produit en question aurait décimé des centaines de colonies d'abeilles dans le pays.

 

 
© darios/123RF

 

Alors qu'elles jouent un rôle essentiel dans l'écosystème en contribuant à la reproduction des plantes, les abeilles semblent gravement menacées en Russie. En quelques mois, les apiculteurs de la région de Toula ont vu des milliers d'abeilles être décimés par un pesticide contenant un produit hautement toxique : le fipronil. Il y a peu, le ministère de l'Agriculture russe donnait des précisions sur l'ampleur du problème, en affirmant que 300 000 colonies sur 3,3 millions avaient péri dans le pays.

Problème, le fipronil, pesticide toxique responsable de ces décès, est interdit en Europe et autorisé en Russie. Utilisé dans les champs de colza, le produit est soumis à une réglementation stricte avec notamment une utilisation recommandée de nuit et une mise à distance des abeilles.

Un usage incontrôlé des pesticides

Des prescriptions qui sont ignorées par les producteurs, mais aussi par l'État selon les autorités sanitaires russes qui expliquent que "le volume de pesticides utilisé et leur qualité n'est pas contrôlé par le gouvernement". Pour les apiculteurs, les pertes sont sans précédent. La dangerosité des produits utilisés notamment dans les champs de colza est mise en cause "Les pesticides interdits en Europe ont tous été envoyés ici en Russie" dénonce Viktor Morozov, apiculteur ayant perdu 50 colonies d'abeilles en juillet.

En 2017, une étude publiée dans la revue PLoS One alertait les producteurs sur les dangers de l'utilisation de pesticide contenant des produits toxiques dans les champs. Un mal qui aurait provoqué en 30 ans, la disparition de près de 80 % des insectes en Europe.