• Connexion
En Belgique, la plage de Blankenberge submergée par les détritus
Publié le 19/07/2019 950 partages

EnvironnementBelgique

Twitter Facebook 950 partages

Si les vacances ont plutôt bien débuté en Belgique avec plus de 325 000 touristes sur la côte le week-end dernier, la plage de Blankenberge à 15 kilomètres de Bruges aura offert un spectacle désolant. La cause ? Des centaines de détritus jonchant le sable de cette station balnéaire de la Mer du Nord.

 

 
© Srinrat Wuttichaikitcharoen/123RF

 

Surnommée «Bruxelles-sur-Mer», la station balnéaire de Blankenberge bouillonne d'activité en ce début de période estivale. Un afflux touristique massif qui donne le sourire aux commerçants de la ville. Pourtant, sur la plage, prise d'assaut par les nombreux voyageurs d'un jour, le panorama offert est alarmant. Après la forte affluence des derniers week-ends, ce sont des dizaines d'images de détritus éparpillés sur la plage qui circulent sur les réseaux sociaux.

 

 

Relayée dans la presse notamment en France, l'image a bien évidemment choqué les autorités locales. Mise en cause en raison du manque de poubelles mises à disposition, celles-ci n'ont pu que regretter l'impuissance des services de nettoyage : "Nous faisons de notre mieux, en tant que ville, pour résoudre les problèmes des ordures. Nos services de nettoyage fournissent un travail inimaginable, mais face à un tel afflux de touristes, ils ne peuvent plus suivre" précise le bourgmestre d'Ostende, Bart Tommelein.

Face aux déchets, la commune est impuissante

Malgré les nombreux messages de prévention adressés aux touristes, et l'installation de poubelles, le long de la plage, la ville ne peut que constater l'ampleur du problème : «Ce n'est pas facile de prendre un pollueur sur le fait accompli» précise Daphné Dumery, bourgmestre de la commune qui rejette l'idée de verbaliser les pollueurs sur place : «Nous ne voulons pas de police des plages ».

Selon le média belge De Standaard, ce sont plus de 25 tonnes d'ordures qui sont laissées, chaque week-end, par les touristes sur les plages. Un véritable fléau qui ne fait que débuter pour la Belgique, au moment même où la période estivale devrait ,encore une fois, drainer plusieurs milliers de touristes sur la côte du pays.