• Connexion
En Autriche, la ville de Vienne veut attirer les touristes grâce aux avis négatifs des voyageurs !
Publié le 25/08/2019 18 partages

InsoliteAutriche

Twitter Facebook 18 partages

Lancée ce mois-ci, la campagne publicitaire "Unrating Vienna" (en français, "Désévaluer Vienne") met en avant les avis négatifs des voyageurs dans de nombreux endroits de la capitale autrichienne. L'objectif ? Inciter les voyageurs à donner moins d'importance aux avis lus sur Internet avant de visiter une destination.

 

 
© jakobradlgruber/123RF

 

Si vous visitez la capitale autrichienne dans les prochaines semaines, vous serez forcément surpris par les affiches publicitaires dressées dans la ville. Sur de nombreux panneaux, des avis de voyageurs recueillis sur Internet sont exposés dans des endroits stratégiques.

Dans les couloirs du métro, des critiques assez explicite comme "la vue est nulle" ou "pas de café à emporter" sont inscrits sur fond de paysages ensoleillés. Près de la cathédrale St Stephen, l'avis "trop petit" est apposé sur l'imposant édifice. Une opération à contre-pied des campagnes de pub traditionnelle, mais assumée par la ville qui souhaite inciter les voyageurs à se détourner de l'évaluation permanente. "Nous soulignons avec humour que les classements sur Internet ne sont pas toujours le meilleur moyen de se faire une opinion" affirme Norbert Kettner, directeur de l'Office de Tourisme de Vienne.

Renouer avec la spontanéité du voyage

Si aujourd'hui les réseaux sociaux sont devenus incontournable dans le choix de sa destination, et que près de 95 % des voyageurs consultent au moins 7 avis avant de faire leur choix, la ville autrichienne estime qu'il est nécessaire de se détacher des opinions subjectives et souvent fausses. L'opération espère également voir les touristes renouer avec l'effet "découverte" et "première fois" du voyage pour se créer sa propre opinion.

Au total, ce sont plus de 400 panneaux au ton aussi drôle qu'ironique que les voyageurs pourront découvrir à Vienne. En Europe, l'opération a également séduit les villes de Londres et Hambourg.