• Connexion
Les catacombes d'Alexandrie sont désormais protégées de la montée des eaux
Publié le 26/03/2019

SociétéEgypte

Twitter Facebook

Jusqu'ici la montée des eaux menaçait les catacombes d'Alexandrie datant de plus de 2 000 ans. Désormais, un système d'ingénierie civile de pompage a été mis en place par les autorités égyptiennes pour les préserver et les protéger des eaux qui fragilisent les fondations de ce site antique.

 

 
© Ievgenii Fesenko

En Egypte, les tombes de Kom el-Chouqafa, vieilles de 2000 ans et menacées de la montée des eaux, ont été équipé de six pompes de drainage pour maîtriser les infiltrations souterraines et les préserver. " C'est un programme unique qui a combiné archéologie et ingénierie civile ", explique fièrement Thomas Nichols, un ingénieur consultant ayant participé au projet. Les travaux de ce projet de modernisation, réalisé avec l'aide de l'Agence des Etats-Unis pour le développement international ont débuté en novembre 2017 et viennent de s'achever pour " en finir avec ce problème d'eaux souterraines qui menacent la zone depuis plus de cent ans ". Ce projet de 88 millions d'euros est " un exemple du soutien des Etats-Unis au gouvernement égyptien dans la préservation de son héritage culturel ", a déclaré Tom Goldberger, chargé d'affaires des Etats-Unis en Egypte.

Découvertes en 1900, les catacombes de Kom el-Shouqafa sont considérées comme les plus célèbres et les plus importantes d'Alexandrie. Elles sont constituées de trois tombes souterraines, creusées dans des roches calcaires. Utilisées du Ier au IVe siècle après Jésus-Christ sous l'Empire romain, elles abritent des sépultures de riches familles.

Ces catacombes ne sont pas les seules menacées. Plusieurs autres sites antiques égyptiens sont fragilisés par la montée des eaux souterraines et menace leurs fondations, comme le temple de Karnak à Louxor et le plateau du Sphinx de Guizeh.