• Connexion
En Egypte, un cimetière archéologique a été découvert au pied des pyramides de Gizeh
Publié le 18/05/2019

CultureEgypte

Twitter Facebook 334 partages

En Egypte, un cimetière archéologique a été dévoilé au pied des pyramides de Gizeh, près du Caire. Le ministère des Antiquités égyptiennes a annoncé avoir trouvé plusieurs sarcophages en bois colorés et statuts de calcaire datant de plus de 4 500 ans.

 

 
© Durk Talsma / 123rf

En Egypte, une impressionnante découverte archéologique a été mise au jour la semaine dernière. Un cimetière constitué de tombes en bois présentant des hiéroglyphes et des statues en calcaire datant entre 2 500 et 2 300 av J.-C a été dévoilées. " On est chanceux de les avoir trouvées et en bon état dans cette région ", a déclaré Moustapha Waziri, secrétaire général du Conseil suprême des antiquités.

Selon les archéologues, la plus ancienne tombe retrouvée est une sépulture familiale datant d'environ 2500 av. J.-C. " De nombreux objets archéologiques ont été découverts dans cette tombe " a précisé le ministère des Antiquités. Après avoir déchiffré les inscriptions hiéroglyphiques, les archéologues ont pu conclure que le tombeau appartenait à deux personnes. D'abord à Behnui-Ka qui portait sept titres dont celui de prêtre et juge. Il a été le purificateur du pharaon Khéfren et a construit la deuxième des célèbres pyramides de Gizeh qui porte son nom. Le deuxième, Nwi a été chef du grand État ainsi que contremaître des nouvelles installations et purificateur du pharaon Khéfren. La tombe contenait aussi de " nombreux artefacts ", dont des statues en calcaire de la femme et du fils d'un des deux hommes.

Le directeur général du plateau de Gizeh, Ashraf Mohi, a affirmé que le tombeau a été " amplement réutilisé " durant la basse époque entre 700 et 300 av J.-C, ce qui explique la présence d'autres tombeau plus récents.

Les pyramides de Gizeh sont un ensemble de pyramides situé sur la rive ouest du Nil dans le désert. On y trouve les trois grandes et célèbres pyramides d'Égypte: Khéops, Khéphren et Mykérinos. Ce complexe pyramidal égyptien est classé au patrimoine mondial de l'humanité depuis 1979.