• Connexion
Donald Trump souhaite rendre exploitable la plus grande forêt des États-Unis
Publié le 15/09/2019

NatureEtats-Unis

Twitter Facebook 563 partages

Protégée depuis plus de 20 ans, la forêt de Tongass en Alaska est la plus grande des États-Unis. Un superbe trésor écologique de 69 000 kilomètres carrés qui est désormais dans le viseur de Donald Trump. Le président américain souhaiterait en effet rendre exploitable une très grande partie de cette forêt.

 

 
© sellphoto1/123RF

 

Si l'Amazonie, actuellement consumée par de gigantesques incendies, suscite de nombreuses inquiétudes, une autre forêt du continent américain pourrait elle aussi être prochainement menacée. En Alaska, la forêt de Tongass est l'une des plus grandes forêts pluvieuses tropicales tempérées encore à l'état sauvage dans le monde. Un écosystème unique où de nombreuses espèces rares sont protégées de l'exploitation forestière depuis 20 ans.

Un lieu auquel s'intéresse de près le président américain Donald Trump. Selon le Washington Post, le dirigeant aurait récemment demandé à son secrétaire d'État à l'Agriculture, d'examiner la possibilité de rendre exploitable une très grande partie de la forêt de Tongass. Trump souhaite notamment ouvrir ce vaste territoire à l'exploitation forestière, minière et énergétique.

3,8 millions d'hectares menacés

Pourtant, en 2001, l'ex-président Bill Clinton avait pris la décision de protéger 2,3 millions de kilomètres carrés de forêt inexploités aux États-Unis de la construction de routes, ce qui inclut près de la moitié de la forêt nord-américaine. Un second décret pris en 2016 par le Congrès a déclaré la forêt de Tongass comme zone sauvage, qui doit rester inexploitée en toute circonstance. En Alaska, les autorités locales précisent que ces protégées empêchent le développement de l'activité économique et sont ainsi favorables à une exploitation de la forêt.

L'administration Trump prévoit d'établir un plan sur le sujet au plus tard d'ici la fin de l'année. Au total, près de 3,8 millions d'hectares pourraient être menacés par l'exploitation.