• Connexion
Un Polonais réussit la descente du K2, deuxième plus haut sommet du monde
Publié le 17/08/2018

InsolitePakistan

Twitter Facebook 2 partages

Gravir le K2, deuxième plus haute montagne du monde (8611 m) est extrêmement difficile mais réussir sa descente intégrale à skis, relevait presque de l'impossible. L'ancien skieur professionnel polonais, Andrzej Bargiel, a surpris la terre entière en dévalant les pentes du terrible sommet du massif du Karakoram, nichée à la frontière sino-pakistanaise. Un exploit sans précédent pour cet habitué des performances de haute voltige, qui avait déjà tenté de dompter la " montagne sauvage " en 2017.

Le K2, le pic de tous les dangers !

Le K2, le pic de tous les dangers !
© Punnawit Suwattananun / 123RF

Bien qu'il soit le deuxième plus haut sommet du monde (8611 m), le mont K2, cette « montagne sans pitié », est réputé bien plus difficile à gravir que l'Everest. Une renommée qui n'a pas refroidi Andrzej Bargiel, autrefois skieur alpiniste de compétition, quand il a réussi la descente intégrale du sommet du massif du Karakoram, en juillet dernier.

Le Polonais est le premier homme à réussir un tel exploit puisque la descente du K2 est extrêmement dangereuse, représentant 40% des décès sur le site, situé à la frontière entre la Chine et le Pakistan.

Le roi du hors-piste est polonais

Avant de réaliser cette prouesse technique et physique, la tête brulée a fait des repérages à l'aide d'un drone pour mieux appréhender le sommet de toutes les peurs qui a même résisté à la légende du ski en haute altitude, l'Italien Hans Kammerlander.

L'ancien compétiteur polonais n'est pas inconnu des performances à risques puisqu'il compte déjà trois 8 000 à skis à son tableau de chasse : le Shishapangma (8 013 m), le Manaslu (8 156 m) et le Broad Peak (8 051 m).