Publié le 05/10/2020

#Train #France

Bientôt des trains pour parcourir l'Europe comme alternative à l'avion ?

Parcourir les pays européens sans prendre l'avion pour réduire son empreinte carbone ? C'est le projet vers lequel l'Europe semble se diriger en s'engageant à accorder plus d'attention au train international. L'idée serait de constituer un réseau de liaisons ferroviaires rapides entre les grandes villes européennes, et de proposer ces trajets de jour comme de nuit.

 

© scanrail / 123RF

Des trajets passant par la France

Parmi les quatre premières lignes prévues, trois d'entre elles passeraient par la France.
- Une ligne au départ de Paris, avec pour destination Varsovie, passant par Bruxelles, Cologne et Berlin
- Une ligne au départ de Berlin, allant jusqu'à Barcelone avec pour arrêts Francfort et Lyon Saint Exupéry
- Une ligne au départ d'Amsterdam, à destination de Barcelone, passant par Bruxelles, Roissy CDG, Lyon Saint-Exupéry et Montpellier.

La durée des trajets

Les trajets prévus sont censés être des trajets rapides, mais au vu de la distance entre la ville de départ et la ville d'arrivée, en comptant les escales, les temps de parcours pourraient dépasser les treize heures. Une bonne occasion de relancer les trains de nuit !

La relève du Trans Europ Express de l'Europe de l'Ouest

Et non, ces projets de liaisons ferroviaires entre les grandes villes européennes ne datent pas de 2020. Ils s'apparentent aux trains rapides qui ont parcouru l'Europe de l'Ouest de 1957 à 1991, les Trans Europ Express. A l'époque, ces trains étaient déjà destinés à concurrencer le transport aérien sur le marché du voyage d'affaires. Ils ont finalement disparu pour laisser place aux trains InterCités, aux EuroCity, et aux trains à grande vitesse.
Un retour vers une alternative plus respectueuse de l'environnement serait la formule à adopter pour les fans de voyages se souciant de l'impact de leurs trajets en avion et de leur empreinte carbone. L'occasion idéale pour continuer de découvrir l'Europe tout en gardant une part de responsabilité écologique !

Autre article proposé par l'auteur