• Connexion
Trois touristes expulsés du Machu Picchu pour avoir montré leurs fesses
Publié le 19/03/2018 227 partages

SociétéPérou

Twitter Facebook 227 partages

" Un Allemand, un Suisse et un Néerlandais sont au Pérou "... Cela pourrait sonner comme le début d'une histoire drôle, mais elle a tout d'une mauvaise blague. Trois touristes européens ont été expulsés du Machu Picchu, la célèbre forteresse inca au sud du pays, pour s'être photographiés en montrant leurs fesses devant ce lieu unique au monde. Ils ont été priés de quitter les lieux mais n'ont pas été arrêtés par les autorités locales.

Ils voulaient certainement en garder un souvenir mémorable, mais ne s'attendait pas à ce que leur mauvaise blague ne prenne une telle ampleur. Mardi 13 février, trois touristes Européens âgés de 21 à 26 ans ont été expulsés du Machu Picchu par la police et par l'administrateur du parc archéologique de l'endroit, Ronald Quispe.

Ils ont été surpris pantalons baissés en train de se prendre en photo devant ce site archéologique connu à travers le monde. Les autorités péruviennes considèrent ce geste comme un délit de "lèse-culture".

Expulsés mais pas arrêtés

Expulsés mais pas arrêtés
© jkraft5/123RF

Les gardiens du site ont été profondément choqués et vexés du manque de respect dont ont fait preuve les vacanciers envers cette majestueuse citadelle du XVe siècle, située à 60 kilomètres de Cusco, l'ancienne capitale de l'empire Inca.

"Les trois touristes ont baissé leurs pantalons et se sont photographiés en montrant leurs derrières", a déclaré par téléphone un policier du commissariat de Machu Picchu, Martin Flores. "Il n'est pas permis de faire cela dans ces lieux. En vertu des normes internes qui sont en vigueur ici, les trois touristes ont été expulsés, mais ils n'ont pas été arrêtés", a-t-il précisé.

Ce n'est pas la première fois que certains plaisantins s'amusent à se dévêtir pour se prendre en photo devant le lieu. En juin 2014, deux jeunes Australiens s'étaient d'ores et déjà filmés nus, tandis que deux Canadiens prenaient des clichés sur leurs smartphones, avant d'être appréhendés par la police locale. Le ministère péruvien avait donc rappelé que se dévêtir dans ce lieu était interdit, et avait même installé des pancartes pour dissuader les tendances nudistes de certains visiteurs.

Voilà qui ne fera qu'écorner un peu plus l'image des touristes Européens à travers le monde...