• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Connexion
Des scientifiques découvrent une nouvelle cause de l'extinction des dinosaures
Publié le 25/03/2020

AnimauxMexique

Twitter Facebook 167 partages

Les dinosaures se sont éteints il y a plusieurs millions d'années maintenant. Beaucoup d'hypothèses sont nées sur la cause de cette extinction, la plus répandue est l'arrivée d'une météorite sur Terre qui aurait provoqué une énorme explosion. Après des années de recherches, des scientifiques ont émis une idée un peu plus poussée.

Grâce à l'analyse de fossiles, les chercheurs peuvent dérouler avec une précision inédite, parfois à la minute près, les conséquences de la chute de la météorite qui a conduit à l'extinction Crétacé-Paléogène, il y a 66 millions d'années. Elle a anéanti environ 75% de toutes les espèces animales et végétales vivant sur Terre à l'époque. " Il semble que ce soient des conditions de faible luminosité qui donnent l'explication probable d'une grande partie de l'extinction ", a indiqué Clay Tabor, géoscientifique à l'université du Connecticut et auteur principal d'une nouvelle étude dans ce domaine.

L'obscurité comme première cause

Selon l'hypothèse communément admise, la chute d'un astéroïde sur la pointe de la péninsule du Yucatan, au Mexique actuel, a provoqué une période de froid et d'obscurité prolongée, appelée hiver d'impact. Une étude, publiée dans la revue scientifique Geophysical Research Letters de l'Union américaine de géophysique (AGU) et reprise par le site Phys.org, suggère que les émissions de soufre et de poussière, mais surtout de suie, ont provoqué une vague de froid.

Fossiles de dinosaures

Fossiles de dinosaures
© Thanarak Worakandecha / 123RF

L'obscurité comme première cause

Selon les scientifiques, l'obscurité était beaucoup plus problématique que la température. En effet, la chute de l'astéroïde a provoqué des incendies de forêt et les produits de combustion ont bloqué la lumière du soleil, les températures mondiales moyennes chutant d'environ 26 degrés. Mais, bien plus important, en raison du manque de lumière, le taux de photosynthèse est tombé en dessous d'un pour cent de la normale pendant plus d'un an. Ce qui aurait coupé la chaîne alimentaire des dinosaures, pour la plupart herbivores. Quelques espèces ont survécu à ce drame d'il y a 66 millions d'années. Comme le "wonderchicken" de son vrai nom Asteriornis maastrichtensis, qui a récemment été découvert par une équipe de paléontologues britanniques. C'est une sorte de croisement entre le poulet et le canard, et c'est l'un des rares volatiles à avoir survécu à l'extinction des dinosaures. C'est le fossile du crâne du plus vieil oiseau au monde.