• Connexion
Pakistan : Une île peuplée uniquement de chiens errants !
Publié le 22/07/2018 273 partages

SécuritéPakistan

Twitter Facebook 273 partages

Une île habitée par des chiens peut faire rêver. Cependant, la réalité se révèle plutôt un cauchemar pour nos fidèles compagnons de route. Près de Karachi, des dizaines de chiens doivent survivre sur l'île de Buddo, à quelques kilomètres des côtes pakistanaises. Cette situation alarmante viendrait du désamour que portent les habitants de la République islamique pour nos amis, les chiens. À l'abri des sévices humains, les quadrupèdes trouveraient une sorte de refuge précaire sur une île parsemée de déchets plastiques.

Quand la réalité dépasse la fiction. Le film d'animation de Wes Anderson, l'île aux chiens voyait des dizaines de chiens abandonnés sur une île-déchetterie. Au large de Karachi, les marionnettes ont laissé place à des vrais canidés esseulés sur l'île de Buddo, un dépotoir insulaire de plastiques, sans âme qui vive.

Sans eau, ni nourriture, les meilleurs amis de l'homme doivent leur salut aux pêcheurs compatissants qui viennent régulièrement les nourrir. Les plus faibles meurent de maladie ou se noient. D'autres, affamés, sacrifient leurs chiots pour survivre.

Les chiens survivent grâce à l'aide des pêcheurs

Les chiens survivent grâce à l'aide des pêcheurs
© damedeeso / 123RF

Personne ne sait comment les chiens ont atterrit sur l'île située à 9 km des côtes de la plus grande ville du pays qui compterait pas moins de 35 000 chiens errants.

Une chose est sûre. Mal-aimés, les canidés ne sont pas choyer au Pakistan. Plusieurs campagnes d'éradication ont été mises en place au fil des années, impliquant des empoissonnements et autres exécutions sommaires.

Un aperçu du quotidien des chiens

Un aperçu du quotidien des chiens
© Fabien MONTEIL / 123RF

Face à leur présence mystérieuse sur l'île désertique, certains penseraient qu'ils ont été abandonnés par mesure de protection, loin du tumulte de la mégalopole de 15 millions d'habitants.

Aussi appelée Dingy, cette île-refuge n'est que la partie immergée de l'iceberg et n'a rien d'un paradis pour chiens. Il existe d'autres îles désertes et d'autres chiens abandonnés dans la mer d'Arabie.