• Connexion
Égypte : un archéologue pense avoir résolu le mystère de l'alignement des pyramides
Publié le 17/03/2018 940 partages

CultureEgypte

Twitter Facebook 940 partages

Depuis la découverte des pyramides de Gizeh, témoignage de la puissance des pharaons, les chercheurs les convoitent et s'évertuent à trouver les réponses laissées par ces monuments mythiques et mystiques, comme son parfait alignement avec les points cardinaux. Un ingénieur a peut-être résolu l'un des mystères les plus recherchés au monde !

Une belle avancée dans l'histoire, notamment de l'époque ancienne Égypte, est sur le point d'apporter des réponses à l'une des plus grandes énigmes du monde. En effet, le secret de la construction des pyramides de Gizeh semble enfin avoir été découvert !

Selon un expert de l'Égypte, Glen Dash, les auteurs des pyramides ont utilisé la technique de l'équinoxe et se sont servi des ombres projetées pour aligner cette structure emblématique du pays, vieille de 4 500 ans, en adéquation avec les quatre points cardinaux.

Une affaire d'équinoxe d'automne

Une affaire d'équinoxe d'automne
© pius99/123RF

Sans technologie moderne, les Égyptiens ont su aligner parfaitement leur construction. Ce mystère a été longuement étudié par cet ingénieur originaire du Connecticut et révèle que leur technique s'appellerait « Indian circle method » (ou méthode du cercle indien) qui consiste à positionner le monument. Les constructeurs auraient créé des points de référence en utilisant le soleil pendant l'équinoxe d'automne, un jour à mi-chemin entre les solstices d'été et d'hiver lorsque le jour et la nuit sont de longueur égale.

Pour y parvenir, ils auraient utilisé une tige de bois appelée gnomon et auraient suivi le parcours du soleil durant toute une journée pour dessiner des lignes orientées est-ouest. Dans un communiqué, l'ingénieur précise que « les constructeurs de la Grande Pyramide de Khufu ont aligné le grand monument et les points cardinaux avec une précision de plus de quatre minutes d'arc, ou un quinzième de un degré ».

Une autre méthode ?

L'ingénieur a donc mené sa propre enquête et s'est lancé le 22 septembre 2016, jour de l'équinoxe d'automne, sur le terrain en utilisant un gnomon pour prouver sa théorie. Et il semblerait que sa technique ait fonctionné. L'expert indique également que les Égyptiens ont pu utiliser d'autres méthodes d'alignement en utilisant les étoiles ou le soleil, même s'il considère que sa méthode est la plus simple.