• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Connexion
Des traces mystérieuses ont été retrouvées à 4 km de profondeur
Publié le 27/12/2018

InsoliteRoyaume-Uni

Twitter Facebook 724 partages

Extra-terrestres, espèce inconnue ou simplement des baleines ? Pour le moment, les traces mystérieuses découvertes sur la plancher océanique par des biologistes marins de l'Université de Southampton n'ont pas révélé leur secret. D'après les scientifiques, si ces marques ont été faites par des baleines, un nouveau record d'apnée serait alors enregistré.

À 4 km de profondeur, des traces mystérieuses découvertes

À 4 km de profondeur, des traces mystérieuses découvertes
©andreykuzmin/123RF

C'est une découverte exceptionnelle et unique qu'ont annoncé les biologistes marins de l'Université de Southampton, au Royaume-Uni. À plus de 4 kilomètres de profondeur, de mystérieuses traces ont pu être observées dans une des régions du Pacifique observé pour l'extraction de nodules polymétalliques en eaux profondes. C'est en 2015 que le RRS James Cook, un navire de recherche marine, a découvert cette série de traces longues de plus de deux mètres. Trop profondes pour avoir été créées par des poissons ou par l'Homme, il est possible que les baleines soient les uniques responsables.

«?Des analyses plus poussées ont révélé que les dépressions n'étaient pas distribuées de manière aléatoire ou isolées, mais qu'elles formaient des traits curvilignes ou des traces?», note la docteure Leigh Marsh, principale instigatrice des recherches. Ce n'est pas la première fois que des traces similaires sont retrouvées à travers le monde. Jusqu'à aujourd'hui, ces tracés étaient attribués à des baleines d'eaux profondes. Si celles détectées par le RSS James sont elles-aussi dûes aux baleines, alors il s'agirait d'un record pour un mammifère marin, l'actuel record étant détenu par deux baleines à bec de Cuvier, observées à environ 3000 mètres sous la surface en 2014.

Connus pour chasser très profondément dans l'océan, les baleines à bec et les cachalots, ces espèces s'y rendent généralement pour éviter les attaques des prédateurs. Pourtant, ces traces pourraient signifier qu'elles s'y rendent pour d'autres raisons. Ainsi, dans les eaux moins profondes, certaines espèces de baleines sont célèbres pour se frotter directement sur le plancher océanique, notamment pour se retirer les peaux mortes. «?Comme de nombreuses découvertes dans l'exploration des océans, ces résultats étaient totalement imprévus et résultent de nouvelles applications des nouvelles technologies. La prochaine étape consistera à fournir des preuves plus concluantes que ces baleines sont la base de ces traces, poursuit la chercheuse. À l'avenir, nous espérons pouvoir échantillonner les sédiments dans les pistes pour voir si des cellules de peau de baleine sont présentes ou non?»