• Connexion
Cette île danoise veut devenir la première à ne produire aucun déchet
Publié le 16/05/2019

EnvironnementDanemark

Twitter Facebook 71 partages

D'ici 2032, l'île danoise de Bornholm veut devenir la première société zéro déchet du monde. Recyclage, tri et nouvelles technologies pourraient permettre à la communauté d'atteindre cet objectif ambitieux.

 

 
© Aleksandra Suzi / 123RF

Une vie sans déchet, est-ce possible ? Pour les habitants de l'île danoise de Bornholm, oui. Son unique infrastructure d'incinération des déchets arrive en fin de vie et doit être remplacée. Pour l'occasion, le gouvernement local a décidé de prendre les choses en main et de fermer définitivement cet incinérateur. A la place, il a été décidé que l'île ne produira plus aucun déchet grâce au tri et au recyclage.

" Notre objectif est de tout réutiliser ou recycler d'ici 2032, " déclare Jens Hjul-Nielsen, Directeur général de BOFA, l'entreprise responsable de la gestion des déchets sur l'île et à l'initiative du projet zéro déchet. " Conduire des activités de gestion des déchets à une échelle si petite que la nôtre présente plusieurs difficultés. Nous voulons essayer une solution alternative et faire de la petite taille de notre société une force. On y trouve toutes les composantes habituelles, des entreprises, des logements privés et des infrastructures de tourisme, avec lesquelles il est possible d'expérimenter et d'acquérir des connaissances qui plus tard serviront peut-être à déployer le modèle à une échelle nationale, voire mondiale, " explique Hjul-Nielsen.

Aujourd'hui, Bornholm recycle 39 % de ses déchets. Pour atteindre l'objectif 100%, il n'y a pas de plan établi pour le moment, seulement la vision d'une vie future. Les habitants devront trier leurs déchets selon des catégories: métal, plastique, verre, papier, le carton mais aussi filets de pêche et matériaux isolants. Les déchets organiques des citoyens ainsi que ceux des parcs et des jardins seront convertis en énergie et les résidus en engrais naturel. Vêtements, mobiliers et objets du quotidien devront être réutilisés grâce au prêt, la location ou le troc.
L'Éducation aussi mettra la main à la pâte. A l'école, les enfants auront des leçons pratiques sur les déchets, les ressources et l'environnement. Et un centre de recherche universitaire sur la transition écologique et l'économie circulaire sera mis en place sur l'île.

 

 
© Piotr Pawinski/ 123rf

Cette importante transition écologique aura besoin des nouvelles technologies mais aussi de la bonne volonté des citoyens. " La partie la plus intéressante est en fait la seconde étape, où nous devrons explorer de nouvelles façons de collaborer avec les entreprises, changer les processus de production, impliquer la population et tester de nouvelles méthodes de gestion des déchets. " explique Jens Hjul-Nielsen.

Au large du Danemark, l'île de Bornholm s'étend sur 588 km² au beau milieu de la mer Baltique. Elle compte 40 000 habitants, et ses petits villages charmants de pêcheurs accueillent 600 000 visiteurs chaque année. L'île avait déjà fait un pas vers l'écologie avec le projet " Bright Green Island " qui avait pour objectif d'atteindre la neutralité carbone en 2025, de se convertir aux énergies renouvelables et d'étendre ses terres réservées à l'agriculture biologique.