• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Connexion
Voyage à Cuba sur les traces d'Hemingway
Publié le 30/11/2016 , Modifié le 18/10/2017

SociétéCuba

Twitter Facebook 341 partages

L'auteur du "Vieil Homme et la mer" a été largement influencé par ses voyages ainsi que son travail de correspondant de guerre. En plus d'un patrimoine littéraire inestimable, celui que les cubains surnommaient 'Papa' a laissé un grand héritage à l'île où "L'Adieu aux armes" a pris forme.

Le mythe autour d'Hemingway se ressent dans son oeuvre et dans différentes légendes, qu'il faisait souvent lui-même circuler. Mais c'est à Cuba que l'auteur a laissé un héritage où sa véritable personnalité transparaît. L'île toute entière constituait sa maison d'écrivain, entre pêche et sorties quotidiennes au bar.

Depuis la Grande Guerre, Hemingway oscille entre son métier de correspondant de guerre et la constitution du mythe littéraire qui va vite l'entourer. L'écrivain arrive à Cuba en 1932, et tombe sous le charme de l'île. Dans la chambre 511 de l'Hotel Ambos Mundos il travaille "L'Adieu aux armes", roman inspiré de ses souvenirs d'ambulancier lors de la Grande Guerre.

Hôtel Ambos Mundos de La Havane

Hôtel Ambos Mundos de La Havane
© Wikimedia

L'hôtel Ambos Mundos, charmant immeuble de quatre étages se trouve toujours au coin de las Calles Obispo et Mercaderes, dans la vieille Havane.

Après avoir visité l'hôtel, vous pouvez déguster un cocktail dans le bar qu'il fréquentait, 'La Floridita'. Le gagnant du Pulitzer et du prix Nobel venait chaque jour y boire un mojito. Une statue de bronze rend hommage à cet illustre client, qui continuait de venir quotidiennement, même après avoir déménagé sur l'autre rive de l'île avec sa femme.

Statue d'Hemingway à la Floridita

Statue d'Hemingway à la Floridita
© Wikimedia

En 1936, la guerre d'Espagne éclate. L'écrivain part en Europe pour travailler comme correspondant de guerre, où il forge le mythe planétaire d'un Hemingway robuste et viril. La légende raconte que des années plus tard, pendant la Seconde Guerre mondiale, il reprendra le Ritz à Paris. Selon les historiens les officiers nazis s'étaient déjà enfuis. Il n'a en fait 'libéré' que le bar, où il aurait d'ailleurs rencontré un jeune soldat : 'Jerry' Salinger. L'auteur voyage encore, et en 1953, au cours d'un safari en Afrique, est victime d'un accident d'avion qui lui laisse de graves séquelles. Il décide alors de retourner à Cuba.

Hemingway à la Finca La Vigía en 1953

Hemingway à la Finca La Vigía en 1953
© Wikimedia

À 11 km de la Havane, la demeure où Hemingway se retirait pour écrire 'La Finca La Vigia' est encore debout. Il vécut ici jusqu'en 1960, un an avant son suicide. Cette superbe maison blanche a été léguée au pays par sa femme, et abrite actuellement un musée dédié à l'écrivain.

Dans le bar 'La Terraza', l'écrivain buvait des litres de rhum en compagnie de modestes pêcheurs. Il partageait les fruits de sa pêche avec ceux qui l'avaient affectueusement surnommé 'Papa'. À sa mort ils se mobilisèrent pour faire sculpter un buste de bronze face à la mer.

À Cuba, la présence d'Ernest Hemingway est encore palpable, et les cubains rendent encore hommage à l'homme, pas à sa légende. Car Si Paris est une fête, La Havane aussi.

À lire aussi : Écrivains : ces hommes qui en disent long sur le voyage