• Connexion
Les pigeons voyageurs font la course à Cuba
Publié le 21/09/2018 58 partages

CultureCuba

Twitter Facebook 58 partages

Après les Oiseaux d'Hitchcock, les pigeons de Cuba ! Chaque année, la Fédération colombophile de Cuba organise une vingtaine de courses de pigeons voyageurs à travers le pays. L'objectif ? Parcourir la plus grande distance en le moins de temps possible et surtout rentrer à la maison. Gagne-pain pour les coaches, ce spectacle aérien de haute voltige est un incontournable du pays qui attire beaucoup de curieux chaque année.

Le pigeon voyageur, ce charmeur !

Le pigeon voyageur, ce charmeur !
© xtremer/123RF

Tels des athlètes de haut niveau, les pigeons de Cuba sont bien nourris, s'entraînent quotidiennement et sont soignés avant chaque compétition. Organisées par la Fédération colombophile de Cuba, les courses de pigeon sont légion dans ce petit État insulaire des Caraïbes.

Bien que répartis aux quatre coins du pays, les oiseaux s'envolent en même temps et doivent parcourir la plus grande distance possible avant de revenir à leur point de départ. Malheureusement, plusieurs compétiteurs reviennent blessés, périssent ou se perdent en chemin. En 2015, un des concurrents s'est égaré et a été retrouvé au sud de la Floride, aux États-Unis.

La Havane, la capitale de Cuba

La Havane, la capitale de Cuba
© Delphine Poggianti / 123RF

Souvent colorés et nommés à partir de leurs caractéristiques physiques, les coureurs ont vu passer dans leur rang des grands noms de ce sport peu ordinaire comme « Queue Blanche », « Le Mexicain » et même « Le Déchiré » (The Ripped One).

Toute l'année, les pigeons mâles font aussi la course à la femelle lors du traditionnel picadero où une vingtaine de prétendants tentent de séduire une belle pigeonne. Elle seule aura le dernier mot et repartira avec le vainqueur.

Presque une religion à Cuba, la colombophilie, cet art d'élever et de faire concourir les pigeons voyageurs, fait également des émules en France et compterait plus de 11 000 colombophiles, particulièrement dans le Nord.

Autre article proposé par l'auteur