• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Connexion
Voyage prévu dans les prochains mois : vous serez remboursés... en avoirs !
Publié le 17/03/2020 , Modifié le 26/03/2020

FormalitéFrance

Twitter Facebook 333 partages

Le stade 3 ayant été enclenché, le temps n'est plus aux voyages. D'une part, parce qu'il est recommandé de limiter tout déplacement et de rester chez soi, d'autre part, parce que plus de 40 pays ont coupé toute liaison avec la France. De nombreux Français avaient prévu des voyages et sont dans l'impossibilité de partir. Si les compagnies aériennes ont pris des mesures pour rembourser ou repousser les voyages, qu'en est-il des voyages à forfait réservés auprès d'un tour-opérateur ou d'une agence de voyage ?

Le Barcelo Bavaro Palace à Punta Cana

Le Barcelo Bavaro Palace à Punta Cana
© Claus Brechenmacher & Reiner Baumann

.

Le secteur du tourisme est le premier touché par la crise du coronavirus, entraînant une perte estimé à plus de 10 milliards d'euros. Tous les tour-opérateurs voient leur activité réduite à néant et les réservations stoppées. Les demandes de remboursements de séjours affluent, cependant, cette mesure est impossible. En effet, mis à mal, si les voyages étaient remboursés, les tour-opérateurs se verraient obligés de mettre la clef sous la porte. Or, ce n'est pas ce que souhaite les voyageurs de demain.

Tous les acteurs du tourisme font front commun devant ce phénomène "extra-ordinaire", pour lequel ni le code du tourisme, ni la directive sur les voyages à forfait n'ont été pensés et rédigés pour en tenir compte. L'aide du gouvernement s'impose. René-Marc Chikli, président du SETO (syndicat des entreprises du tour-operating) s'est rendu ce matin auprès de Bruno Lemaire afin de discuter d'un dispositif à mettre en place. A l'issue de la réunion, les acteurs du tourime se félicitent que leur demande ait été entendue avec la mise en place d'un dispositif qui autorise les voyagistes à reporter les séjours de leurs clients via l'émission d'un à-valoir de même valeur. Adopté par les Italiens, regardé de près par les Allemands, il permet aux voyagistes de ne pas avoir à rembourser les voyages mais à restituer, sous forme d'avoirs, le montant des voyages payés. Autre solution, repousser son voyage. L'ordonnance de report publiée ce jeudi 26 mars au journal officiel permet de reporter les voyages de 18 mois.

Que se passe-t-il si vous avez un voyage prévu ?

Devant l'impossibilité d'assurer les prestations à destination et l'incertitude des retours : tous les départs jusqu'au 31 mars inclus sont reportés avec émission d'un à-valoir valable jusqu'au 31 décembre 2020 inclus au minimum, au tarif en vigueur du TO.

Et pour les clients à destination ?

De nombreux touristes sont bloqués à destination ou souhaitent un retour anticipé. Les tour-opérateurs traitent les demandes au cas par cas et dans la mesure des possibilités.

Quelles prestations peuvent-elles faire l'objet d'un avoir ?

Les voyages à forfait, c'est à dire ceux comprenant un vol plus un séjour ou un circuit, les nuits d'hôtel achetées seules, les locations de voiture mais aussi les colonies de vacances, et voyages scolaires.

TUI suspend tous les voyages jusqu'au 31 mars

Un communiqué reçu ce dimanche 15 mars annonce queTUI France est contraint de suspendre tous les départs des " voyages à forfait jusqu'à nouvel ordre, et pour l'instant jusqu'au 31 mars 2020 ". Cette décision est prise face à la " crise sanitaire sans précédent liée au développement exponentiel du Covid 19, la fermeture de plus en plus de destinations aux ressortissants français et le passage au stade 3 (...) en France annoncé par le Premier ministre le 14 mars 2020 ".

Une question de survie ?

Loin de chercher à tirer profit de cette situation dramatique, les voyagistes tentent juste de survivre. Confrontés à des demandes massives de remboursement en numéraire et à un contexte de forte tension sur leur trésorerie, les professionnels du tourisme avaient alerté dès la semaine dernière le gouvernement sur le fait que de tels remboursements mettaient en péril grave les entreprises. René-Marc Chikli précisant que rembourser les clients reviendrait à ce que tous les clients d'une banque décident en même temps de vider leurs comptes...

Ecouter l'interview de René-Marc Chikli sur Europe 1qui appelle à la solidarité nationale face à cette situation "hors-norme"

Remboursement en numéraire impossible

Les clients ne peuvent pas réclamer de remboursement en numéraire, l'ordonnance mise en place dans le cadre de la situation exceptionnelle causée par le Covid 19 les tenant d'accepter le remboursement sous forme d'avoir pour les voyages ayant été annulés entre le 1er mars et le 15 septembre 2020.