• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Connexion
Coronavirus : dans quels pays les Français ne peuvent plus voyager ?
Publié le 12/03/2020 , Modifié le 13/03/2020

SociétéIsraël

Twitter Facebook 212 partages

Tous les jours la liste s'allonge et le ministère des Affaires étrangères met régulièrement à jour ses recommandations concernant l'épidémie de coronavirus . Hier, seul Israël interdisait l'entrée aux voyageurs français, désormais ce sont près de 20 pays qui ont choisi d'imposer une quarantaine préventive de 14 jours ou qui ne laissent plus entrer les Français sur leur territoire : Inde, Laos, Chypre, Jordanie, Népal, ....

 

 
© lightfieldstudios /123rf

Israël, le premier d'une liste qui s'allonge de jour en jour

Le 8 mars, c'est par un communiqué que le Ministère de la Santé israélien a annoncé la fermeture des frontières avec la France. 15 cas ont déjà été détectés sur le territoire. Ainsi, les Israéliens, en provenance d'Europe, doivent restés confinés chez eux pendant 14 jours à leur retour. D'autres ressortissants européens ne peuvent également plus se rendre dans le pays. Les ressortissants d'Allemagne, de Suisse, d'Autriche et d'Espagne ne sont pas autorisés à franchir les frontières. D'autre part, les liaisons entre l'État Hébreux et plusieurs pays asiatiques, en plus de l'Italie, sont interrompues. Certains voyageurs ont déjà dû être renvoyés chez eux.
"Nous sommes dans une meilleure situation que d'autres pays car depuis le début j'ai donné des instructions pour agir au maximum et pas au minimum. Nous avons pris des mesures strictes, très strictes, pour ralentir la propagation de la maladie en Israël. Contrairement à d'autres pays, nous avons aussi opté pour une politique d'isolement et de tests approfondis ", a déclaré le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Pays interdits aux Français

Après Israël, c'est au tour de la Jordanie, de l'Irak, de l'Inde, du Salvador, de l'Arabie Saoudite et l'Iran d'interdire aux Français de fouler leur sol par crainte de contamination au Covid-19.

Les pays qui restreignent les accès

Pour le Congo-Brazaville, les Français, et les ressortissants de quatre autres pays, qui arriveront sur le territoire devront être soumis à des tests du Covid-19. Même en cas de résultat négatif, ils seront tout de même placés en quarantaine pendant 14 jours. Dans le cas contraire, ce sont les mesures réglementaires qui seront appliquées.
Concernant l'Île Maurice, seuls les Français ou personnes ayant visité l'Auvergne-Rhône-Alpes ou l'Île de France et présentant des sympomes grippaux seront en isolement.
Le Vietnam a décidé de décourager les Français à venir en voyage en suspendant l'exemption de visa à partir du 12 mars. Le site du Quai d'Orsay indiquant que "Dans ces conditions, il est formellement recommandé aux Français prévoyant un déplacement temporaire au Vietnam de reporter leur voyage."
Le Népal ne délivre pour sa part plus de visas aux Français. Ainsi, pour d'y rendre, il faut déjà avoir son billet et son visa en poche.

Les pays qui mettent les Français en quarantaine

La Russie, l'Arménie, le Laos, Macao, le Tchad, le Libéria, le Congo, le Burundi et depuis peu la Colombie, ont opté pour un isolement de tous les ressortissants français pour une durée de 14 jours avec des contrôles de températures au bout de 6 jours.

Les États-Unis interdisent l'accès aux Français

Donald Trump vient d'annoncer la suspension pour trente jours de tous les voyageurs Français vers les États-Unis. " J'ai décidé de prendre des actions fortes, mais nécessaires pour protéger la santé et le bien-être de tous les Américains " a déclaré le président américain. La suspension entrera également en vigueur pour tous les pays d'Europe de l'espace Schengen, et ne concerne donc pas le Royaume-Uni. Cette mesure prendra effet dès ce vendredi à 5 heures du matin, le but est d'endiguer l'avancée de l'épidémie qui a déjà fait 38 morts aux États-Unis.