• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Connexion
Coronavirus : comment annuler ou reporter son voyage ?
Publié le 02/03/2020

TransportFrance

Twitter Facebook 213 partages

82 000 cas et 2 800 décès ont été causés dans le monde par le coronavirus. Ainsi, le Ministère de l'Europe et des Affaire Étrangères appelle à limiter les déplacements vers les zones touchées. Comment est-il alors possible de reporter ou annuler son voyage pour ceux qui ont prévu de partir en Italie, en Chine ou en Corée du Sud dans les jours à venir ?

 

 
© Kira Yan /123rf

Par le biais d'une agence de voyage ?

Pour les touristes qui ont fait appel à un voyagiste, il est possible d'annuler leurs séjours, dans les zones touchées par l'épidémie, sans frais et recevoir un remboursement intégral dans les 14 jours suivant l'annulation du contrat. Il est également possible de le reporter ou de changer de destination.

«Si l'on a acheté un séjour (transport et hôtel), l'article L211-14 du Code du tourisme permet au consommateur d'annuler avant le départ sans aucun frais lorsque des circonstances exceptionnelles, sur le lieu de destination ou à proximité, ont des conséquences importantes sur l'exécution du contrat» a expliqué Raphaël Bartlomé, responsable du service juridique à l'UFC, au Parisien.

Il ajoute que les annulations seront évaluées selon les dates et les destinations, de manière raisonnable. Ce sont, en particulier, les séjours en Corée du Sud, en Chine et en Italie durant la saison printanière qui doivent être revus. Cependant, c'est le Quai d'Orsay, qui détermine les voyages, jugés à risque.

Et pour les achats au détail ?

Pour ce qui concerne l'achat d'un billet d'avion ou d'un séjour à l'hôtel, la politique commerciale dépendra de chaque professionnel. Le règlement de frais supplémentaires, et un peu de négociation, sera peut être nécessaire. Pour beaucoup de ces services, ils ne sont pas préparés à intervenir face à une «situation exceptionnelle et inévitable» comme une épidémie. Ainsi, le remboursement n'est pas automatique notamment dans le cas d'un contrat commercial non annulable et non remboursable.

Qu'en est-il des compagnies aériennes ?

Les compagnies aériennes préviennent les voyageurs des suspensions ou annulations des vols. Si ces derniers sont annulés par des transporteurs aériens, opérant dans l'Union Européenne et soumis à la réglementation européenne, les voyageurs doivent recevoir un remboursement intégral. Ils ont aussi la possibilité de demander une annulation sans frais de leur billets, au vue de la situation sanitaire.

Air France a suspendu tous ses vols vers Pékin, Wuhan et Shanghai jusqu'au 29 mars. Les passagers peuvent donc reporter ou annuler leur voyage sans frais. Pour les vols vers Milan, Venise, Bologne et Turin, il est possible de modifier son itinéraire ou l'annuler.

D'autre part, en cas de contraction de la maladie dans une zone touchée, l'assurance rapatriement doit prendre en charge le retour du voyageur. Pour celui qui n'est pas affecté, cela n'est pas possible.

De nombreux événements annulés !

En France, les ministres de la santé et de la culture se sont réunis afin de discuter de la situation actuelle. Tous les rassemblements de plus de 5 000 personnes, en lieu confiné, sont annulés. Ainsi, Paris Manga et Sci-Fi Show, la tournée de Gims ou encore le Salon Mondial du Tourisme : de nombreux événements culturels sont annulés ! Le musée du Louvre est fermé depuis dimanche 1er mars. De même, tous les voyages scolaires sont annulés.