• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Connexion
Coronavirus : la pollution en chute libre dans le monde
Publié le 23/03/2020

EnvironnementFrance

Twitter Facebook 2918 partages

Le coronavirus continue de faire des ravages, il y a de plus en plus de morts et de personne touchées. L'arrêt d'une grande partie de l'activité mondiale a eu un impact presque immédiat sur la pollution. Grâce à ce confinement, dans plusieurs pays généralement très pollueurs, l'air est désormais plus pur.

La croissance de l'épidémie du coronavirus a forcé les différents gouvernements à mettre leurs pays en confinement. Plus de circulation automobile, un arrêt des activités industrielles, et une énorme baisse de consommation. Le quotidien Européen, voire mondial a radicalement changé. Une situation qui a un avantage, c'est pour le climat. En effet depuis le début de l'arrêt de toutes activités, les niveaux de pollution décroissent significativement. Une baisse de rejet de CO2 d'abord observé en Chine, et maintenant en Italie.

.

.
© nexusplexus/123RF

Aujourd'hui, le pays le plus touché par ce virus est l'Italie, mais avec le confinement, la situation atmosphérique du pays s'améliore. Le satellite Copernicus Sentinel-5P, est l'outil le plus performant au monde pour visualiser les taux de pollution. Il a pu détecter une chute drastique de la pollution de l'air en Italie. " Cette diminution est particulièrement visible dans le nord de l'Italie, ce qui coïncide avec le confinement national mis en place afin de prévenir la progression du coronavirus" explique l'Agence Spatiale Européenne (ESA).

La France devrait connaître le même sort

Le confinement du côté de la France a commencé depuis quelques jours. Les sorties, sauf si vous êtes muni d'un justificatif, sont interdites. Nuls doutes que le taux de pollution français devrait chuter, tout comme en Italie. Une chute dont aurait bien besoin Paris, la capitale, qui a atteint des taux de pollution record ces dernières années.

Selon une récente étude, la pollution de l'air fait 9 millions de morts par an dans le monde, c'est plus que le tabac et l'alcool. Cette épidémie aura, au moins, servi à démontrer que l'exploitation à outrance des ressources, la surconsommation et autres sévices humains pénalisent fortement notre planète.

L'air est désormais plus pur