• Connexion
32 choses que vous ne saviez pas sur la Corée du Nord
Publié le 09/04/2016 Modifié le 19/12/2016

SociétéCorée du Nord

Twitter Facebook 1188 partages

Kim Jong-un et son régime totalitaire continuent à nous intriguer. Menaces permanentes envers les Etats-Unis et la Corée du Sud, frasques du dirigeant et exécutions cruelles : voici ce que l'on entend tous les jous sur le pays le plus fermé du monde. Voici 32 informations insolites sur cette dictature mystérieuse.

  • Twitter
  • Facebook
  • - 1 -
    - 1 -

    La Corée du Nord tolère 28 coupes de cheveux, pas une de plus. 18 sont appliquées aux femmes et 10, aux hommes. Chez les femmes, les coupes sont encore divisées en deux : certaines sont réservées aux femmes mariées et d'autres aux célibataires.

  • - 2 -
    - 2 -

    En Corée du Nord, on n'est pas en 2016 mais en 105 : on ne compte pas à partir de la naissance de Jésus, mais à partir de celle de Kim Il-Sung, fondateur de la République Communiste de Corée.

  • - 3 -
    - 3 -

    L'hôtel Ryugyong domine la skyline de la capitale, Pyongyang. Avec 105 étages, c'est le 24ème plus grand immeuble du monde : ses 3000 chambres restent encore vides.

  • - 4 -
    - 4 -

    Il est illégal de porter un jean en Corée du Nord.

  • - 5 -
    - 5 -

    En revanche, la marijuana n'est pas illégale. Elle n'est d'ailleurs même pas cataloguée comme une drogue.

1

La Corée du Nord ne cessera jamais de nous étonner. Ce pays est tellement mystérieux et on en sait si peu de chose qu'il en devient franchement captivant. En occident, une drôle de fascination s'est dessinée pour le dirigeant actuel, Kim Jong-un. Despote mégalo, tyran orgueilleux et implacable, il suit les traces de ses père et grand-père. Sa jeunesse et ses ambitions en ont même fait régulièrement la cible d'Internet, qui n'en finit plus de créer de mèmes à sont effigie.

Cette dictature, où il est quasi impossible de se rendre et sur lesquelles les informations sont très difficiles à obtenir intrigue. Une sorte de fascination morbide s'est mise en place vis-à-vis de ce régime ultra-autoritaire, où liberté rime avec inexistant. A l'intérieur, les habitants souffrent pour la plupart de la faim (très peu de nord-coréens ont accès à trois repas par jour). Ils vivent un peu ce que vit Jim Carrey dans le film The Truman Show, mais à l'échelle d'un pays. Les 3 chaînes de télévisions existantes, l'unique fréquence radio et les journaux ne diffusent que des images de propagandes, destinées à glorifier le leader et la Corée du Nord, ainsi qu'à diaboliser le monde occidental, en particulier les Etats-Unis et bien sûr la soeur et ennemi juré du pays : la Corée du Sud.

Une situation face à laquelle l'ONU ne peut rien, malgré des sanctions régulières, qui ne font qu'irriter Kim Jong-un, qui réitère lui-même ses menaces. Un cercle vicieux, dont les victimes sont totalement impuissantes : les quelques 24,9 millions de nord-coréens.

Vous aimerez aussi :

L'histoire photographique d'un voyage en Corée du Nord
La génération Y (et les anciens aussi) ne survivrait pas à la Corée du Nord