• Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Camping
    • Plus
      • Guide
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Circuit
      • Voitures
      • Easy-EcoComparateur

Publié le 28/09/2018 (Modifié le 01/10/2018)

#Culture #Espagne

Les charmes de Cordoue, la belle Andalouse !

Historique, culturelle, festive, dynamique, fleurie, architecturale, Cordoue multiplie les superlatifs et se place comme une destination de premier choix en Espagne. Au coeur de l'Andalousie, le passage successif des civilisations romaines, musulmanes, juives et chrétiennes a façonné durablement le visage de Cordoba, véritable carrefour des cultures. La cité aux 300 000 âmes était au Xème siècle la capitale de l'occident islamique quand elle fût occupée par les musulmans. Si les temps changent, Cordoue a su conserver cet héritage pluriel et ce rayonnement incandescent qui font d'elle, une des destinations les plus enrichissantes au monde.

N'en déplaise à Kendji, mais la belle Andalouse, c'est Cordoue, le joyau du sud de l'Espagne. De la préhistoire de la péninsule Ibérique à aujourd'hui, l'ancienne cité antique a cultivé un style authentique et gardé une aura qui est le fruit de sa riche histoire. Culture, artisanat, gastronomie, folklore, paysages, Cordoba continue encore de surprendre et n'a pas perdu son charme d'antan.

Quatre biens de Cordoue sont classés à l'Unesco dont la Mosquée Cathédrale, la fête des patios et plus récemment la Médina Azahara. C'est d'ailleurs la ville espagnole qui concentre le plus grand nombre de monuments figurant dans la prestigieuse liste du patrimoine mondial de l'humanité.

Centre-historique

Centre-historique © Vichaya Kiatying-Angsulee / 123RF

Depuis 1994, la vieille-ville de Cordoue figure au patrimoine mondial de l'Unesco. Reflet de son immense héritage culturel, le centre-historique abrite des vestiges du passage des romains, des arabes et des chrétiens avec notamment la fameuse mosquée cathédrale, également classée à l'Unesco. Son périmètre est délimité par les anciennes murailles de Cordoue dont certains tronçons sont encore conservés. Le pont romain, L'Alcázar ou la Juderia (le quartier juif médiéval) sont les atouts touristiques majeurs du site.

Mosquée-Cathédrale

Mosquée-Cathédrale © Iakov Filimonov / 123RF

Que de chemin parcouru depuis la pose de sa première pierre en 584. Temple romain, église puis mosquée, l'édifice polyvalent deviendra une cathédrale. C'est le monument religieux et culturel de la ville qui profite d'une notoriété planétaire. Bien qu'elle ne soit plus une mosquée depuis 1236, la cathédrale conserve une architecture majoritairement de style islamique et peut se vanter d'être le premier bien de Cordoue à être classé au patrimoine mondial de l'Unesco en 1984.

Alcázar des rois

Alcázar des rois © Nuttaphong Kanchanachaya / 123RF

Un Alcazar est un palais fortifié du temps de la domination musulmane en Espagne. Également situé dans le centre historique, l'Alcázar était ici la résidence des rois chrétiens de Cordoue à partir du XIVème siècle. Formé de murailles et tours, le site abrite des jardins mauresques époustouflants bordés par des rangées de palmiers géants. Des bains arabes, des mosaïques et un sarcophage romain sont à retrouver à l'intérieur de l'une des plus belles attractions touristiques de la ville.

Fête des Patios

Fête des Patios © Paolo Gallo Modena / 123RF

Déclaré fête d'intérêt touristique national en 1980, ce concours de cours intérieures fleuries a dû attendre le 6 décembre 2012 pour faire une entrée fracassante au patrimoine commun de l'humanité. Une juste récompense pour ce spectacle à ciel ouvert qui est célébré pendant la deuxième et troisième semaine du mois de mai. Cette foire populaire voit les habitants décorer les façades, balcons et fenêtre de leur cour intérieure, véritable œuvre d'art, le temps d'une saison.

Medina Azahara

Medina Azahara © joserpizarro / 123RF

Trésor national, la Medona Azahara est la petite dernière à entrer dans le cercle des sites classés à l'Unesco, au début de l'été 2018. À 8 kilomètres de Cordoue, les vestiges de cette cité califale détruite il y a 10 siècles, sont à visiter depuis 2009. En 1010, la médina fût totalement détruite aux premières lueurs de la guerre civile en Al-Andalus, du nom des territoires sous occupation espagnole jusqu'au sud de la France. Les ruines de la ville palatiale seront ensuite abandonnées pendant de nombreux siècles.

Flamenco

Flamenco © Mihai Blanaru / 123RF

Danse et genre musical andalou par excellence, le flamenco a toute sa place à Cordoue. Que ce soit pour des festivals ou des spectacles dans les restaurants, on peut assister à des shows endiablés de flamenco. Au mois de juin, la ville organise les Nuits Blanches de Cordoue où la ville se transforme en scène géante pour les artistes de la discipline. L'occasion rêvée pour se régaler et apprendre quelques pas. Olé !

Pont romain

Pont romain © Volha Kavalenkava /123RF

Aussi connu comme le pont vieux, le pont romain n'est pas né de la dernière pluie puisqu'il a été érigé sur le Guadalquivir par les Romains en 45 av. J.-C. Située dans le centre historique, la structure en pierre offre un magnifique paysage de carte postale avec le fleuve au premier plan et la mosquée cathédrale à l'arrière-plan. Jusqu'au milieu du XXème siècle et la construction du pont Saint-Raphaël, c'était le seul pont de la ville, uniquement réservé aux piétons.

Synagogue

Synagogue © Sean Pavone 2016 / 123RF

Un peu placée dans l'ombre de la mosquée cathédrale, la synagogue médiévale de Cordoue mériterait d'attirer tous les projecteurs de la ville. Située dans la vieille villle, l'édifice a vu le jour au XIVème siècle et fait partie des trois synagogues d'Espagne à avoir survécu à l'expulsion des juifs en 1492. Ces deux consœurs conservées se trouvent à Tolède, au centre du pays.

Temple romain

Temple romain © Karol Kozlowski / 123RF

Ce sont plutôt les vestiges du temple romain de Cordoue qui sont encore visibles. Des colonnes monumentales se détachent des ruines du temple de marbre (comme ceux en Grèce) construit au début du premier millénaire.

Salmorejo

Salmorejo © nito500 / 123RF

Similaire au gaspacho, cette soupe de tomate est une entité à Cordoue qu'on prépare soigneusement avec de la mie de pain, de l'ail, de l'huile d'olive, du vinaigre, du sel et de la tomate. Au final, cette soupe a une texture proche de la purée ou d'une crème épaisse qu'on déguste avec du jambon serrano et des croûtons. Cette reine de l'entrée est aussi servie comme tapas dans la région.

Cuir de Cordoue

Cuir de Cordoue © W.Scott McGill / 123RF

Il y a le cuir et le cuir de Cordoue. D'apparence dorée, le matériau est décoré de motifs d'ornementation en relief gravés ou peints. Depuis les premières heures du Moyen-Age, les moutons et les chèvres sont élevés et sacrifiés à Cordoue pour donner leur peau à une future œuvre d'art. Transmises par les Arabes aux Espagnols, cette technique virtuose laisse des traces sculptées magnifiques sur des sièges, des tableaux, des coffres, des murs. À Cordoue, on a le cuir solide.

Semaine Sainte

Semaine Sainte © Andrey Lebedev / 123RF

Pendant une semaine entre mars et avril, des processions mêlant silence, chars et recueillement (en musique) ont lieu sur le chemin de pénitence du dimanche des Rameaux au dimanche de la Résurrection. Le son des cloches, les cierges et bougies. Il y a une ambiance bien particulière qui sent bon l'encens et la fleur d'oranger (et la cire brulée).

Place du Potro

Place du Potro © sedmak / 123RF

Une des places les plus célèbres de la ville rend hommage à Saint-Raphaël, le patron catholique des « voyageurs sur terre, sur mer et dans les airs » et protecteur de Cordoue. Chaque 24 octobre, les habitants se massent sur la place du Potro où tout le monde est invité à partager un chaudron de riz et de viande.

Manolete

Manolete © sedmak / 123RF

L'un des matadors les plus célèbres d'Espagne est originaire de Cordoue. Plus de 70 ans après sa mort, Manuel Laureano Rodríguez Sánchez dit « Manolete », jouit encore d'une popularité intacte dans la province. Un mémorial lui est dédié sur la place Plaza del Conde de Priego.

Sierra Morena

Sierra Morena © CARPAUMAR / 123RF

Située au nord de Cordoue, cette chaine de montagne est très peu habitée, sauvage et offre des panoramas à couper le souffle, si on aime les formations rocheuses et la végétation verdoyante. Longues de 450km, les montagnes couvent une faune sublime et menacée comme le lynx pardelle dans les plaines et le pleurodèle de Waltl dans les mares. Dans la culture populaire, la Sierra Morena a tracé la voie à Sancho Panza et Don Quichotte dans le romain éponyme.

Festival international de guitare de Cordoue

Festival international de guitare de Cordoue © tonobalaguer/123RF

Chaque première quinzaine de juillet, il y a que la guitare qui ne compte à Cordoue. Le festival international de guitare de Cordoue est une belle vitrine musicale pour des artistes aussi bien professionnels qu'amateurs. Si on a loupé les cours de flamenco, on peut toujours se rattraper avec ceux de guitare qui sont dispensés pendant la quinzaine.

Arènes de Cordoue

Arènes de Cordoue © Karol Kozlowski / 123RF

En Espagne, dites Plaza de Toros de los Califas pour désigner les fameuses arènes de Cordoue, cette enceinte de 16 900 places ouverte au printemps 1965. Les amateurs de féria seront enchantés d'assister à la mise à mort du taureau dans ces arènes lors de la Feria de la Salud, qui se tient au mois de mai. Les autres passeront leur chemin.

Descente en pirogue sur le Guadalquivir

Descente en pirogue sur le Guadalquivir © Mikhail Mandrygin / 123RF

Avant de se jeter dans l'océan Atlantique, le fleuve Guadalquivir traverse Cordoue et s'aventure au pied de la Sierra Morena. Direction Séville, on saute dans une pirogue et on se laisse porter par son courant, en admirant les paysages montagneux offerts devant nous.

Parc naturel Subbetica

Parc naturel Subbetica © joserpizarro / 123RF

À l'ouest de Cordoue, ce parc naturel abrite le plus haut point de la province andalouse : la Tiñosa et ses 1.570 mètres d'altitude. Au cœur d'une végétation verdoyante, on se perd dans les forêts de chênes parcourues par des ruisseaux jusqu'aux oliviers sauvages. Sur le chemin, des grottes préhistoriques sont à découvrir avec par exemple, la Cueva de los Murciélagos de Zuheros (la Grotte des Chauve-souris de Zuheros).

Montoro

Montoro © Brian Maudsley / 123RF

Nichée au-dessus du fleuve Guadalquivir, la ville voisine de Montoro est située à l'est de Cordoue où elle dévoile ses immanquables façades blanches et ses rues en pente. Son territoire fait partie intégrante du Parc Naturel de la Sierra de Cardeña y Montoro avec ses chênes verts et ses oliveraies.