• Connexion
Ryanair expulse deux passagers qui réclamaient leurs sièges
Publié le 10/05/2017

TransportMaroc

Twitter Facebook 147 partages

Deux frères marocains ont été expulsés d'un vol Ryanair pour avoir réclamé une place qu'ils avaient pourtant réservée.

À la suite des scandales de ces dernières semaines, les compagnies aériennes sont sous les projecteurs. Désormais, le moindre faux pas peut leur provoquer un bad buzz non désiré, tant les passagers lésés en ont marre. Cette fois-ci, c'est l'irlandaise Ryanair qui s'illustre dans une nouvelle affaire.

Selon la compagnie, "l'équipage a demandé une assistance policière après que trois passagers sont devenus perturbateurs avant le départ du vol. La police a débarqué et détenu les trois personnes avant que l'avion ne parte". Le porte-parole de Ryanair a ensuite expliqué à RTL Infos qu'ils ne tolèreraient "pas de comportement indiscipliné ou perturbateur à tout moment du vol et la sécurité et le confort de nos clients, de notre équipage et de nos avions est notre priorité numéro un. Cette affaire relève maintenant de la police locale."

La version des passagers débarqués est cependant bien différente. Fayçal et Mohammed, deux frères marocains, revenaient du mariage de ce dernier à Fès, et s'apprêtaient à rentrer en Belgique en compagnie de leur sœur Feouda et de leur nièce âgée de 5 ans. Pour éviter que l'enfant ne voyage seule, ils avaient réservé les sièges 19A et 19B, afin qu'elle puisse être assise à côté de sa mère. Malheureusement, à leur arrivée, les emplacements étaient déjà pris, et les passagers ont refusé de laisser les places malgré les billets qui indiquaient bien les bons numéros. L'équipage regardait sans intervenir et le ton est monté, ce qui a finalement décidé le commandant de bord à expulser les deux frères, ainsi que l'homme qui occupait le siège de Feouda.

La mère et la fille, qui n'ont pas pu voyager côte à côte, étaient très inquiète de savoir Fayçal et Mohammed au poste de police. Heureusement, dès leur arrivée à Bruxelles, ceux-ci les ont rassurés : un autre vol les ramènerait en Belgique le lendemain. En revanche, Mohammed n'a pas pu prendre l'avion qui devait l'emmener en Malaisie avec sa femme pour leur voyage de noces. Il lui a fallu débourser 800 euros supplémentaires pour décaler le voyage. De son côté, Ryanair affirme qu'il n'y a pas eu de problème avec les sièges et que les passagers ont été correctement répartis.

Vous aimerez également :

Une dispute éclate à bord d'un avion de British Airways, un couple est débarqué
Delta Air Lines menace de prison une famille qui ne voulait pas quitter l'avion surbooké
Deux passagers se bagarrent dans un avion de la All Nippon Airways