Marlin et Amélia une histoire d'amour pas comme les autres
Publié le 16/04/2018 470 partages

InsoliteFrance

Twitter Facebook 470 partages

Voilà une histoire d'amour qui se termine bien ! Amélia, après avoir secouru une chienne d'un sort funeste, décide de la ramener en Angleterre, son pays d'où elle est originaire. Malheureusement, lors d'une escale à Paris, cette dernière s'enfuie, laissant Amélia inconsolable. Heureusement, tout est bien qui finit bien, grâce à l'aide de plusieurs bénévoles qui ont fini par retrouver Marlin, la chienne égarée.

C'est l'histoire de Merlin, une chienne originaire du Vietman qui était destinée à être mangé. Heureusement pour elle, Amélia croisa sa route au détour d'un voyage et adopta la jeune chienne. Neuf mois d'amour plus tard, Amélia rentre en Angleterre dans son pays d'origine en prenant soin d'emmener avec elle sa nouvelle comparse.

La cynophagie est une pratique alimentaire qui consiste à se nourrir de viande de chien. C'est une pratique qui fait entièrement parti de la culture culinaire de bien des pays, principalement des pays asiatiques. Très souvent controversée, cette pratique a tendance à dégouter les Occidentaux.

Marlin était destiné à être mangé

Marlin était destiné à être mangé
© ngothyeaun/123RF

Les deux amies font bon voyage et s'arrête à Paris pour faire escale avant de repartir. C'est là, alors que la jeune femme récupère ses bagages que la chienne se sauve. Dès cet instant, Amélia met tout en œuvre pour la retrouver, elle se met à la recherche de Merlin et passe ses nuits dans le hall de l'aéroport.

Tout est bien qui finit bien

Le lendemain et suite à une annonce posté sur un groupe de recherche Facebook, une dizaine de personnes touchées par l'histoire viennent aider la jeune femme dans ses recherches. Un crowdfunding est alors lancé pour permettre à Amélia de rester à Paris le temps de retrouver Marlin. Les volontaires arpentent quotidiennement l'aéroport à la recherche de l'animal à l'aide de cages, nourriture et affiches.

Finalement, ce sont deux volontaires qui retrouvent Marlin, 10 jours plus tard à la gare RER de Roissy. Tout est bien qui finit bien puisque les deux amies ont pu repartir vers l'Angleterre comme initialement prévue.